L’économie nationale a besoin d’enchaînements productifs

La Havane, 21 janvier – L’importance pour le pays de générer des productions capables de substituer les importations à l’heure actuelle et de réaliser une intégration entre nos industries à partir des enchaînements nécessaires, qui contribuera au renforcement économique dont nous avons besoin, a été souligné à plusieurs reprises par le président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, lors d’une visite de l’entreprise productrice et distributrice de glucose, amidon et dérivés du maïs, Gydema (connue au niveau national sous le nom de la Fabrique de glucose), dans le cadre de sa visite gouvernementale dans la région.

Le président cubain s’est félicité du potentiel de cette usine de Cienfuegos –unique en son genre à Cuba – et de la culture du détail qui s’y manifeste, et il a recommandé d’assurer une plus grande présence de ses productions dans le tourisme, les boutiques de vente en devises étrangères et tout objectif générant des revenus à partir de ses produits, permettant de ne réduire la dépense de devises à l’étranger.

« Quelque chose que nous pourrions nous proposer ici est de prévoir des investissements pour obtenir des produits finis à partir du glucose et de générer de la valeur », a-t-il dit, tout en analysant le coût d’un tel investissement, qui approcherait les deux millions de dollars, selon le directeur de l’usine, Rafael Moya, qui a signalé, cependant, qu’il serait amorti rapidement, en raison de la demande élevée du marché.

Le président était accompagnée de Lydia Esther Brunet Nodarse, membre du Comité central et Première secrétaire du Parti à Cienfuegos ; Mayrelis Pernia Cordero, présidente du gouvernement de la région ; Iris Quiñones Rojas, ministre de l’industrie alimentaire et Gustavo Rodriguez Rollero, ministre de l’agriculture.

Durant la quatrième étape de travail, l’usine, fondée il y a 40 ans, produit dans le cadre de sa diversification concentrique, de l’amidon (qui remplace les importations), du glucose (une ligne qui, en raison de ses interruptions, nécessite une réactivation rapide, selon le président), de l’extrait de Vimang [antioxydant fabriqué à partir de l’écorce du manguier] et des aliments pour les animaux, ce qui pourrait générer, à un stade ultérieur, un volume important de produits nécessaires dans diverses branches de l’économie nationale.

Le président s’est ensuite rendu à l’entreprise d’engrais azotés NPK, Equifa, un projet industriel à financement indien, dont l’assemblage technologique est actuellement exécuté à 92%.

Cette usine de transformation permettra la production de 300 000 tonnes par an d’engrais NPK (azote-phosphore-potassium) et sera la plus grande de son genre dans le pays.

Source: Granma International

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s