Réfléchir aux multiples voies de redressement et à l’aide apportée aux plus vulnérables

Le travail a été intense dans tout Cuba au cours des premières heures qui ont suivi le passage de l’ouragan Ian, et ce 29 septembre « pourrait être une journée au cours de laquelle nous allons avancer encore plus dans tout ce qu’il nous reste à faire ».

C’est ce qu’a déclaré  le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, le 28 septembre dans l’après-midi, lors de la réunion de suivi des travaux de redressement après le passage du cyclone Ian, qui s’est tenue au Palais de la Révolution, à laquelle participaient également le président de l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire, Esteban Lazo Hernandez ; le secrétaire à l’organisation du Comité central du Parti, Roberto Morales Ojeda ; le vice-président de la République, Salvador Valdés Mesa ; le ministre de l’Intérieur, le général de division Lazaro Alberto Alvarez Casas, ainsi que le héros de la République de Cuba, le général de corps d’armée Ramon Espinosa Martin, premier vice-ministre des Forces armées révolutionnaires, tous membres du Bureau politique.

La master en science Yinelis Bermudez Souza, de l’Institut de météorologie, a indiqué que l’ouragan était entré sur le territoire étasunien, par le centre-ouest de la Floride, avec des vents maximums soutenus de 250 kilomètres par heure.

Les bandes extérieures du système et sa large circulation, a-t-elle expliqué, ont généré des zones d’averses et de pluie dans certaines régions de l’ouest, ainsi que dans le centre du pays. Pour le 29, a-t-elle dit, quelques pluies sont prévues dans les régions du centre et de l’est, tandis qu’à l’ouest, la probabilité de précipitations est très faible.

Le deuxième chef de l’état-major national de la Défense civile, le colonel Luis Angel Macareño Veliz, a indiqué que le 28 septembre, « il a été décidé le retour à la normale des provinces qui n’ont pas connu de complications et qui maintiennent la stabilité de leur fonctionnement », tandis que les provinces de Pinar del Rio, Artemisa, La Havane, Mayabeque et la municipalité spéciale de l’Île de la Jeunesse étaient passées à la phase de redressement.

Au moment de la réunion, trois décès avaient été enregistrés à la suite de l’ouragan.

Il a été informé depuis l’Île de la Jeunesse que la distribution de ressources matérielles avait commencé dans les zones les plus touchées, ainsi que l’assainissement et que 72% du service d’électricité avait été rétabli.

Le président s’est intéressé aux jeunes, aux étudiants universitaires, et il a voulu savoir s’ils avaient été appelés aux travaux de redressement dans la municipalité spéciale, et quelles étaient les ressources les plus nécessaires en ce moment. Il a insisté pour que chaque ressource soit utilisée de la meilleure façon possible et soit destinée aux personnes les plus vulnérables.

Selon des informations de Pinar Rio, près de 2 000 personnes sont encore évacuées, les bureaux des formalités pour les demandes d’aide matérielle ont commencé à fonctionner et les barrages enregistrent un bon niveau de remplissage. Le président s’est enquis des brigades qui, venant d’autres parties du pays, aideront aux tâches de récupération.

« À Pinar del Rio, il y a beaucoup à faire, c’est pourquoi nous devons travailler très rapidement », a déclaré Diaz-Canel, qui s’est également inquiété de l’état des communications, de la marche de l’agriculture et des stratégies à suivre pour les cultures de tabac.

Des informations détaillées sur les provinces d’Artemisa, de La Havane et de Mayabeque ont également été analysées, et la priorité a été donnée au rétablissement des communications, de l’électricité et de l’approvisionnement en eau.

La question la plus urgente est la situation du Système électrique national, dont la stabilisation fait l’objet d’un travail incessant visant à résoudre la difficile situation que connaît le pays.

Toutes les forces de l’archipel seront placées là où la situation est la plus urgente, notamment elles seront destinées aux plus vulnérables qui ont subi les assauts aveugles de l’ouragan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s