Faire preuve d’objectivité face à l’avenir

Yipsi Moreno, présidente de la Commission nationale d’athlétisme, a qualifié de satisfaisante la préparation des athlètes, l’essentiel de la planification conçue par les entraîneurs pour chacune des prochaines échéances ayant été réalisée. Photo: Ricardo López Hevia

La Havane, 3 avril – Le renouvellement dans une bonne partie des disciplines a été le trait marquant de l’athlétisme cubain au cours des deux dernières années. La présence de jeunes et talentueux nouveaux-venus nous autorise à espérer des résultats très encourageants dans plusieurs spécialités de ce sport millénaire.

2019 sera une année capitale pour les Cubains car, en plus d’un calendrier international riche en événements de tout premier plan (Ligue de Diamant, Jeux panaméricains et Championnats du monde), elle servira de prélude aux Jeux olympiques Tokyo 2020. Au fur et à mesure que la saison avance, nous aurons une meilleure perspective sur les possibilités de médailles et les prestations de nos athlètes au Japon.

Selon Yipsi Moreno, présidente de la Commission nationale d’athlétisme, la préparation réalisée jusqu’à ce jour peut être qualifiée de bonne, les athlètes bénéficiant de meilleures conditions d’entraînement que l’année dernière.

« Dans la plupart des cas, la préparation s’est déroulée conformément au programme confectionné par les entraîneurs dans chaque discipline. Cependant, il reste encore du travail dans des domaines où les athlètes sont encore en deçà de leurs possibilités, si bien qu’une structure d’accompagnement a été mise en place afin de favoriser l’éclosion tant attendue », a précisé l’ancienne star du lancer du marteau.

Moreno a fait observer que l’épreuve du 400 mètres est l’une des spécialités qui rencontre le plus de difficultés en particulier chez les athlètes masculins, qui doivent se rapprocher de leurs records personnels et boucler le tour de piste avec un chrono autour des 46 secondes chacun à l’épreuve du relais 4 fois 400 m.

La situation est totalement différente dans le relais féminin du 4×400 m, composé de filles habituées évoluer sur le 400 mètres haies et le 800 mètres, des épreuves où elles enregistrent de bonnes performances individuelles.

« Nous ne sommes pas entièrement satisfaits du groupe de jeunes athlètes qui font partie de la présélection nationale. Il est important de rappeler que nous sommes presque partis de zéro dans pas mal de disciplines. Quarante athlètes ont été sélectionnés dans l’équipe nationale cubaine, dans une perspective immédiate, et nous avons conçu tout spécialement un programme pour leur assurer une préparation physique optimale. L’idée est qu’ils puissent gravir les échelons petit à petit, sans brûler d’étapes afin d’éviter d’éventuelles chutes de performances à l’avenir », a ajouté la présidente de la Commission nationale d’athlétisme.

Ils ont du talent et des qualités physiques très intéressantes, si bien que nous espérons pouvoir récolter les premiers fruits de cette stratégie – à la construction de laquelle ont pris part des figures expérimentées de l’équipe nationale – aux prochains Championnats panaméricains juniors, prévus au Costa Rica.

« Ce jeune groupe se prépare déjà pour le prochain quadriennal olympique (2020-2024) et nous sommes optimistes, car nous pensons être sur la bonne voie. Avec eux, nous avons placé la science au cœur du sport. Nous n’avons laissé aucune place à l’improvisation. C’est un projet à long terme », a souligné Yipsi Moreno.

En ce qui concerne la préparation de l’athlétisme cubain pour relever le défi des Jeux Panaméricains de Lima 2019, Moreno a rappelé que la planification de cet événement continental doit être objective.

« Tous les entraînements que nous réalisons ont pour objectif essentiel les Jeux panaméricains de Lima. Il est encore trop tôt pour établir des pronostics de médailles. L’athlétisme est l’un des plus gros pourvoyeurs de médailles pour Cuba et, à l’heure actuelle, l’essentiel est que la présélection puisse compléter les cycles de préparation qui ont été conçus.

« À Cuba, chacun sait sur qui reposent nos espoirs pour l’obtention de médailles d’or. Je ne veux pas donner de noms, car il pourrait y avoir des surprises. Mais je suis persuadée que l’athlétisme fera honneur à notre délégation à Lima. Quant à leur forme physique une fois dans la capitale péruvienne, nos athlètes seront entre 98 et 100 % », a-t-elle conclu.

Source: Granma International

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s