Le Président Diaz-Canel visite le plus gros ouvrage réalisé à ce jour dans la Zone spéciale de développement de Mariel

La Havane, 25 janvier – Le président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a pris acte des travaux en cours dans le Complexe industriel biotechnologie CIGB-Mariel, le plus gros ouvrage réalisé à ce jour dans la Zone spéciale de développement Mariel (ZSDM), spécialisé dans la fabrication de produits biotechnologiques de dernière génération.

Lors d’une visite guidée dans la ZSDM, considérée comme le principal projet du pays pour attirer les investissements étrangers, le président s’est rendu sur le chantier de cette importante usine exécutée avec un capital 100% cubain et dont la mise en service est prévue pour 2020.

Diaz-Canel a vérifié les progrès notables réalisés en 2018 dans la ZSDM, en terme d’infrastructures, principalement dans les réseaux routiers et les sites. Il s’est également félicité de l’état d’avancement des travaux de préparation des parcelles pour l’installation des usagers, qui assurent les services de base d’approvisionnement en eau et en électricité, ainsi que d’assainissement et de communication.

Il est ressorti de la visite que la responsabilité de cette tâche incombe à la Direction intégrée des projets et à l’Entreprise de construction et de montage Mariel.

Les installations du Centre d’élaboration et de distribution d’aliments (CEDA), équipé de systèmes de haute technologie et doté d’un niveau élevé d’automatisation, ont été le premier point de la visite. Cet ouvrage a été achevé en octobre 2018, soit un an et demi après l’ouverture du chantier.

Disposant d’une capacité de production de 10 000 repas par jour et d’un même nombre de collations, ce centre a pour origine la demande accrue de nourriture, essentiellement de la part de la main-d’œuvre présente dans la Zone.

Par la suite, le président cubain a visité le bâtiment occupé par la société espagnole ProFood, une entreprise à capital 100% étranger spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de produits alimentaires et de boissons pour l’industrie hôtelière, où il s’est enquis de la ligne de finition de certains produits.

Cet ouvrage a été récemment achevé et la production et la commercialisation devraient démarrer dans les prochaines semaines, destinées au marché intérieur, notamment au réseau de magasins et au tourisme, ce qui devrait également favoriser la diminution des importations. (Rédaction nationale)

EN CONTEXTE

2018 a été l’année qui a attiré la plus forte part des investissements étrangers : 474 millions.

Fin 2018, 43 usagers au total s’étaient établis dans la zone économique spéciale : 17 d’entre eux sont en opération et les autres en phase d’investissement.

Les nouveaux secteurs à développer sont : le secteur B (activités dans les domaines industriel et logistique), le secteur G (industries des matériaux de construction et autres bases productives) et le secteur H (développement du tourisme).

Dans ce calendrier qui ne fait que commencer, crucial pour le développement économique cubain, au moins six nouveaux projets doivent être mis en œuvre cette année, ce qui contribuera à la diminution des importations dans le pays et encouragera les entreprises nationales à exploiter davantage nos potentialités.

Source: Granma International

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s