Nous préparer avec audace pour vaincre toute situation

Díaz-Canel a visité l’entreprise de production de tubes à haute densité Holplast, qui a traité l’année dernière plus de 7 000 tonnes de matières premières. Photo: Studios Revolucion

La Havane, 16 août – La politique des cadres est l’une des bases des résultats que nous devons atteindre et consolider, a déclaré Miguel Diaz-Canel Bermudez, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, en faisant le point sur la visite gouvernementale effectuée dans cette province.

Il s’agit d’une priorité abordée lors de la session constitutive de la 9e Législature de l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire par le général d’armée Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba.

Il est également essentiel, a-t-il souligné, de nous préparer avec intelligence et audace à faire face aux pires possibilités et pour surmonter les situations d’agressions ourdies à l’étranger, sans renoncer aux plans de développement du pays, dans lesquels les avancées dans la mise à jour du modèle économique et social seront décisives.

Pour réaliser les transformations nécessaires, nous nous devons de mieux planifier et de savoir disposer de ce que nous possédons, économiser le plus possible et éliminer toutes les dépenses non essentielles, des éléments qui ont servi de base pour élaborer une série de concepts à prendre en compte dans la gestion du gouvernement central et sa projection vers les gouvernements locaux, a-t-il dit.

Pour aller plus loin sur cette question, le président a ajouté que les présidents des gouvernements provinciaux avaient déjà reçu des instructions relatives au cadre gouvernemental lui-même, visant à renforcer le travail avec les cadres, ce qui comprend la classification des fonctions, la préparation de la réserve, la planification de leurs mouvements et la composition appropriée par sexe et âge, entre autres.

Les obstacles et le bureaucratisme doivent également être éliminés. Nous ne devons pas ajouter aux complexités déjà existantes des surcharges qui retardent les processus. Puis il a donné en exemple les difficultés que ces situations ont créées dans le cadre du développement de l’investissement étranger direct, essentiel au progrès du pays, a-t-il rappelé.

Par ailleurs, nous ne devons pas laisser s’accumuler les problèmes sans solutions. « Il convient de parvenir à plus de transparence dans l’activité du gouvernement, d’expliquer au peuple ce qui est fait et l’encourager à participer davantage à la prise de décision », a-t-il ajouté.

Tout cela doit être accompagné par un lien permanent avec la base, ce qui signifie « coller son oreille au sol pour connaître les détails de l’accomplissement des tâches, en même temps, lié à l’attention portée aux préoccupations de la population, qui ne sauraient être sous-estimées », a-t-il indiqué. À cet égard, a-t-il dit, nous devons être au courant de choses difficiles, car nous comptons sur un peuple révolutionnaire qui doit toujours être écouté.

Il faut parvenir à plus de transparence dans l’activité du gouvernement », a déclaré Diaz-Canel. Photo: Studios Revolucion

Selon le président, d’autres éléments de base sont à prendre en compte dans la gestion du gouvernement : la systématisation du travail, à travers le suivi des actions planifiées et leur contrôle périodique.

Le style d’action dynamique proposé tient compte de l’importance de la reddition de comptes de tous les dirigeants, y compris lui-même, le Conseil d’État et le Conseil des ministres, qui le feront systématiquement devant l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire, comme il est établi, a-t-il précisé.

La gestion du gouvernement doit inclure tout ce qui concerne la recherche et l’innovation. Dans le domaine scientifique, a-t-il affirmé, c’est la solution à bon nombre des problèmes complexes que le pays connaît aujourd’hui au niveau national et local. C’est pourquoi il convient de faire appel aux centres de recherche et de développement, ainsi qu’aux universités, pour demander leur collaboration.

Le président a également mis l’accent sur le développement de la communication sociale et la nécessité d’informatiser tous les processus en raison de leur influence sur l’accomplissement des tâches et la promotion de l’interactivité entre les personnes et les entités. Le chef de l’État était accompagné de Salvador Valdés Mesa, Premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, et d’autres dirigeants de haut rang du pays, qui faisaient également partie de l’équipe de travail qui a pris part à la visite gouvernementale.

En faisant le point sur les visites de contrôle effectuées pendant les deux jours, le président s’est félicité des progrès réalisés dans la province, en signalant notamment les plans touristiques dans les zones côtières, le programme de développement intégral de la municipalité de Mayari à partir de la disponibilité en eau offerte par le transvasement Est-Ouest, et les importants investissements qui permettront d’intégrer les entreprises de de production de matériel agricole et de récolte de la canne à sucre dans une zone industrielle.

Le président a aussi salué les actions de relance des services dans le chef-lieu de la province, qui ont été favorisées par le programme d’Initiatives locales de développement qui, selon les avis exprimés, constitue une référence pour le pays.

Cependant, tout ne s’est pas avéré parfait. Certains problèmes à résoudre ont été identifiés, tels que la performance des entreprises qui déclarent des bénéfices qui ne sont pas conformes aux plans de production et de vente.

Les plans de construction de logements devraient se développer, a-t-il été recommandé. La construction de logements pour les personnes en grand besoin qui perçoivent des subventions, affiche des retards, en particulier en raison des possibilités limitées pour ces personnes de se procurer les matériaux, d’où la demande d’une plus grande participation aux autorités locales.

Dans le domaine agricole, sur la base de ce qui a été constaté dans certaines zones de production de riz de la commune de Mayari, des revendications persistent sur une meilleure utilisation des machines agricoles dans la préparation des terres remises en usufruit.

UNE JOURNÉE INTENSE

Pour le président cubain, la journée de travail a été aussi intense que celle de la veille. Tôt dans la matinée, il a participé au contrôle des préparatifs pour l’année scolaire 2018-2019 à l’école Mayor General Calixto Garcia. 163 871 élèves sont scolarisés dans la province, dont plus de 57 000 demi-pensionnaires.

Selon les renseignements fournis, tout le matériel scolaire est disponible, de même que 52 titres de cahiers d’exercices à utiliser dans la province, tandis que les livrets de textes de formation générale continuent d’arriver. La vente des uniformes scolaires dépasse les 70 % de ceux qui sont en vente.

Même si le président s’est intéressé à tout, il a demandé des détails sur le lien entre les établissements et Internet, qui est effectif dans 305 des 1 288 écoles de la province.

Au total, on dénombre plus de 59 000 comptes d’utilisateurs à Internet, dont 11 000 pour les enseignants et 48 000 pour les élèves. En outre, de 259 sites web sont en phase d’achèvement dans les centres connectés, qui ont des profils institutionnels sur Facebook, afin de diffuser le travail qu’ils effectuent.

Par la suite, Diaz-Canel a visité l’Entreprise de production de tubes de haute densité Holdplast, qui a traité l’année dernière plus de 7 000 tonnes de matières premières et garanti plus de 1 500 kilomètres de tuyaux de différents diamètres pour des travaux hydrauliques majeurs en cours dans différentes parties du pays.

Il faut créer dans les plus brefs délais les conditions d’utilisation de la voie ferrée voisine pour le transport des produits finis, qui est assuré actuellement par la route à des coûts considérables, qui devraient diminuer si les mesures suggérées sont mises en œuvre.

À l’Atelier de raccordement, il s’est intéressé à la fabrication de puits pour les systèmes d’assainissement sans pression (égouts) et de paniers pour la collecte des ordures. Ces deux produits, fabriqués à partir de tuyaux usagés, sont le fruit de la créativité des innovateurs de l’établissement, que le président a félicités et encouragés en leur déclarant qu’il s’agissait d’une initiative digne d’être imitée par d’autres usines de fabrication de ce type dans le pays.

Source: Granma International

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s