La Journée internationale des travailleurs est une démonstration sans équivoque des bases solides de notre glorieuse Révolution

La Havane, 2 mai – Allocution du camarade Ulises Guilarte de Nacimiento à l’occasion de la Journée internationale du Travail, le 1er Mai 2018 sur la Place de la Révolution.

Camarade général d’armée Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba

Camarade Miguel Diaz-Canel Bermudez, Président du Conseil d’État et du Conseil des ministres

Distingués invités,

Chers travailleurs,

En ce moment historique de la Patrie, des millions de Cubaines et de Cubains dans tout le pays sont les protagonistes d’une nouvelle mobilisation nationale massive et populaire à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs, avec pour slogan « Unité, Engagement et Victoire », à un moment où nous mettons en œuvre depuis la base syndicale le processus organique en vue du 21e Congrès de la Centrale des travailleurs de Cuba, qui s’achèvera l’année prochaine par la commémoration du 80e anniversaire de sa création.

Nous avons beaucoup de raisons et d’arguments pour transformer ce 1er mai en une nouvelle démonstration de soutien à notre Révolution, au Premier Secrétaire du Parti, le camarade Raul, à la continuité de son leadership dans l’État et le gouvernement présidé par le camarade Diaz-Canel, et à son leader historique Fidel Castro Ruz, afin de lui ratifier notre ferme détermination de respecter le concept de Révolution qu’il nous a légué.

À cette occasion, nous sommes conviés par d’importantes commémorations, expression des héroïques traditions de lutte qui nous rendent fiers d’être cubains et qui donnent toute sa dignité à l’Histoire de notre Patrie, comme le sont le 165e anniversaire de la naissance de notre Héros national José Marti, le 150e anniversaire du début des guerres d’indépendance, le 65e anniversaire de l’attaque des casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes et le 60e anniversaire du triomphe de la Révolution.

Les portraits de dirigeants ouvriers exceptionnels que nous portons aujourd’hui dans ce défilé de masse, tels que Lazaro Peña, Jesus Menéndez, José Maria Pérez, Aracelio Iglesias, et d’autres étroitement liés aux luttes syndicales, sont également le témoignage de notre reconnaissance et de notre gratitude éternelle pour leur exemple de loyauté et de fermeté.

De la même manière, dans les défilés compacts et colorés, sur les places du pays tout entier, se multipliera l’exigence de la levée du blocus économique, commercial et financier génocidaire imposé à Cuba, lequel, à l’heure actuelle, s’intensifie. La voix d’un peuple demandant la restitution du territoire illégalement occupé par la base navale de Guantanamo se fera entendre, de même que nous dénonçons les agissements agressifs et d’ingérence du gouvernement des États-Unis.

Compatriotes,

La bataille stratégique que nous livrons sur le terrain économique et productif dans les entreprises, les entités subventionnées par l’État et celles aux formes de gestion non étatiques, au cœur des situations complexes que nous traversons aujourd’hui, exige plus que jamais la contribution des travailleurs afin d’augmenter et de diversifier de manière soutenue les productions physiques, de renforcer les lignes de produits exportables, de remplacer les importations et d’améliorer la qualité des services, ceci associé à l’efficacité nécessaire du processus d’investissement qui est mis en œuvre dans les programmes de développement du pays.

Dans la réalisation de ces objectifs, nous sommes pleinement conscients de la responsabilité de la classe ouvrière dans la génération de la richesse dont notre peuple a besoin pour satisfaire ses besoins, préserver les conquêtes sociales et devenir une prémisse à l’augmentation du revenu réel des travailleurs et des retraités.

En un jour comme celui-ci, il est impossible d’oublier que nous vivons dans un monde marqué par un ordre économique international injuste, inégal et excluant, où l’offensive de l’impérialisme et de ses politiques néolibérales continue d’avoir un impact sur le monde du travail.

Les réformes du travail, récemment appliquées dans plusieurs pays, ont supprimé les accords conclus par négociations collectives ; les poches de pauvreté s’accroissent, de même que la précarité des contrats. Les grandes vagues de travailleurs migrants ne disposent pas des garanties minimales de leurs droits du travail, alors que le chômage augmente, avec une plus grande incidence chez les jeunes et les femmes, tout comme le déploiement de la propagande visant à discréditer le rôle de classe des syndicats.

Cuba et son mouvement syndical réaffirment leur engagement indéfectible et leur solidarité militante envers les peuples du monde qui luttent pour leur souveraineté et leur indépendance, et qui font leur la cause des humbles, tout en respectant la diversité, en vue de construire une grande patrie, à travers la coopération, la concertation politique et l’intégration.

Le drapeau national brillait au cœur du défilé. Photo: Ricardo López Hevia

Le Sommet du peuple et les forums organisés par l’OEA au Pérou ont constitué une preuve irréfutable. Plus de 170 représentants de la société civile cubaine légitime, dont beaucoup de jeunes, y ont exigé la non-intervention dans les affaires intérieures des pays et se sont distingués par la fermeté de leurs arguments et la conviction avec laquelle ils les ont défendus face aux mercenaires et aux apatrides.

Aussi, fort du droit qui nous revient dans notre pratique révolutionnaire, depuis cette place historique, nous réaffirmons notre soutien inconditionnel à la Révolution bolivarienne et à son Président, le camarade Nicolas Maduro Moros, fermement engagé dans la défense de la dignité de la Patrie de Bolivar et de l’héritage d’Hugo Chavez Frias.

Nous exprimons également la pleine solidarité du peuple cubain au mouvement syndical du Nicaragua, au Front sandiniste de libération nationale et au gouvernement dirigé par le commandant Daniel Ortega Saavedra et la vice-présidente Rosario Murillo Zambrana.

Nos encouragements et notre solidarité éternelle au camarade Luis Ignacio Lula Da Silva et aux luttes du peuple brésilien.

Nous sommes heureux de saluer dans cette manifestation les camarades et les amis de diverses organisations syndicales, les groupes de solidarité et les mouvements sociaux qui, par leur présence, apportent leur soutien inconditionnel à notre lutte pour un monde meilleur.

Camarades,

La Journée internationale des travailleurs est une démonstration sans équivoque des bases solides de notre glorieuse Révolution, du soutien majoritaire des travailleurs et du peuple à la mise à jour du modèle économique et social.

Unité, Engagement et Victoire, résument notre décision présente et future de continuer à construire une nation souveraine, indépendante, socialiste, démocratique, prospère et durable.

En avant, compatriotes, rien ni personne ne nous arrêtera.

Vive les travailleurs de Cuba et du monde !

Vive Fidel et Raul !

Hasta la victoria siempre !

Source: Granma International

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s