Sancti Spiritus accueille le meeting national pour la Journée Internationale de la Femme

Sancti Spiritus, 8 mars – Sancti Spiritus accueille aujourd’hui le meeting national à l’occasion du 8 mars, comme juste reconnaissance des résultats du travail de la Fédération des femmes Cubaines.

Dans des déclarations à la presse, Belquis Díaz Jiménez, secrétaire générale de l’organisation à Sancti Spiritus, a fait l’éloge du travail des femmes dans des tâches liées à la production, aux services .spécialement l’éducation et la santé,au développement culturel et en particulier à la tenue avec succès de l’actuel processus électoral et à l’affrontement aux séquelles de l’ouragan Irma.

C’est la Place de la Révolution Major Général Serafín Sánchez, à Sancti Spiritus, qui accueillera le meeting auquel prendront part des milliers des membres de la Fédération des Femmes Cubaines et le peuple.

La convocation du Dixième Congrès de l’organisation y sera lancée.

Par ailleurs, dans des déclarations à notre collègue Roberto Bastidas, du service espagnol, la docteure Aleida Guevara fille du Ché a déclaré à propos du 8 mars:

« En tant que femme, n’importe où, dans n’importe quelle latitude de cette planète, c’est pour moi un jour spécial, un jour de lutte pour faire vraiment connaître les droits des femmes. Pendant des siècles nous avons été exploitées et humiliées . Ici on disait : tu es pauvre car tu es pauvre mais plus encore car tu es femme.

« Notre Révolution nous a donné la possibilité de nous sentir comme des êtres humains avec égalité de conditions. Parfois, quand tu voyages à l’étranger et tu salues en général les personnes les femmes te demandent : Et nous, tu ne nous salues pas?

Dans mon cas je ne vois pas la différence car elle n’existe pas pour moi. Je suis née dans un pays où mes droits ont toujours été respectés . Le 8 mars est présent en moi car nous le considérons comme une date importante de l’histoire de la lutte universelle de la femme pour ses droits mais ce que nous faisons est,tout simplement, réaffirmer notre condition d’êtres humains sur un pied d’égalité avec nos camarades.

J’ai été élevée par une femme extraordinaire qui venait d’une autre génération et qui a toujours été très courageuse en défendant ses droits. Elle me disait que la terre était meilleure qu’elle et qu’elle lui marchait dessus et que pourtant, personne ne pouvait la fouler aux pieds, elle. Et c’est le message que j’envoie aux femmes de n’importe quelle partie du monde : personne ne peut nous fouler aux pieds! »

Source: RHC

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s