Les perspectives de production de cacao, café et miel à Holguin

Holguín, 6 juillet – Dans les montagnes holguinaises l’agriculture est axée sur la production de café et de cacao, des lignes de production pour lesquelles il a été conçu un programme de développement.

Celui-ci vise à accroître ces productions afin de répondre à la demande de produits alimentaires de base, la consommation sociale et des exportations.

Selon Jorge Gutiérrez Téllez, chef du Département des forêts, la flore et la faune, appartenant à la délégation provinciale de l’agriculture, les cultures de café en tant que ligne principale ont une superficie totale de 5 000 384,7 hectares et pour 2020 on envisage la production de 400 mille tonnes, soit une augmentation de 506 t par rapport à 2016.

La stratégie de croissance prévoit le développement de nouvelles zones, l’augmentation des terrains sous l’irrigation et et la plantation de postures par des greffes à la méthode vietnamienne qui consiste à planter dans un trou plus grand que d’habitude à Cuba et à l’utilisation de matières organiques.

Il a expliqué qu’ils font des efforts pou dépasser le plan de plantation prévu et qu’ils veulent égaler la production de 2016 et la dépasser si possible et d’augmenter les volumes de café arabica, le plus demandé pour l’exportation.

Le cadre fait noter que parmi les investissements réalisés il y a l’électrification l’an dernier, du moulin de l’usine centrale et l’introduction de deux nouveaux moulins en plus de l’installation d’un pulpeur écologique; et a dit qu’on travaille à l’installation d’un autre. Il est à remarquer la rénovation de plus d’un millier d’hectares de café.

Un effet positif peut être catégorisé le lancement cette année d’une pépinière technologie moderne qui permet de produire des postures en plastique « tubetes » jusqu’à 180 grammes de sol. La nouvelle méthode a plus d’avantages que cela se fait sacs en nylon à base, ce qui permet une plus grande masse d’épargne et de faciliter le transport. La pépinière a une capacité de 250.000 postes, qui sont vendus à différents producteurs.

Un effet positif peut être catégorisé le lancement cette année d’une pépinière à la technologie moderne qui permet de produire des postures dans des « tubes » en plastique contenant jusqu’à 180 grammes de terre.

La nouvelle méthode présente plus d’avantages que celle à base de sacs en nylon, ce qui permet une plus grande épargne de terre et de faciliter le transport. La pépinière a une capacité de 250.000 cultures, qui sont vendues à différents producteurs.

Quant à la production de cacao, même si les volumes ne sont pas très importants, on travaille à les augmenter avant 2020. Velázquez Ricardo affirme que sa société a 441,7 hectares consacrées à la culture et la production principale a lieu dans la municipalité de Moa. Le plan pour cette année est de 35 tonnes.

Dans les municipalités de l’Est, l’apiculture est assez bien développée. Selon Delio López Cardoza, Chef de la zone apicole Sagua-Moa ils ont augmenté le nombre de ruches sur ces territoires, et notamment à Sagua, le chiffre devrait atteindre 250000, ce qui aura pour résultat une augmentation de la production de miel biologique.

En général, la province compte 4000 231 ruches, 331 de plus que l’année précédente. À la fin de 2016, on avait produit 491,6 tonnes de miel et d’ici 2020 on devrait atteindre les 500 tonnes.

Source: Ahora

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s