Une plante carnivore endémique de Cuba

Holguín, 27 juin – Dans la Chaîne Sierra de Moa, à environ un millier de mètres d’altitude, se situe le Droseraceae de moaensis, plante carnivore endémique de Cuba et enregistrée sur la liste des espèces en danger critique d’extinction.

Cette variété a été décrite en 1993 et ​​son régime alimentaire de base se compose de petits insectes qui peuplent la zone géographique où il y a une diversité des genres autochtones.

Les exemplaires atteignent un centimètre de diamètre, ce qui les rend plus vulnérables à l’activité humaine et à la déforestation, selon José Gómez, spécialiste du Jardin botanique de la ville.

Les populations, classées comme primitives de par leur ancienneté, sont également sensibles aux sécheresses extremes, les ouragans et les incendies de forêt, de sorte que les actions pour leur protection et des plans de gestion font partie de nos priorités, a-t-il dit.

Pour sa part, Melaneo Maden, coordinateur du projet EcoArt , a confirmé que le rôle de la communauté est essentiel pour atteindre cet objectif par la protection des zones des forêts, dont les arbres auxquels la Droséracées moaensis s’attache pour se développer.

À Cuba, il y a plus de 20 espèces de plantes carnivores menacées par l’agriculture et l’exploitation minière, dont la pinguiculas lignicola, originaire de la Chaîne Sierra del Escambray à Villa Clara.

Source: Ahora

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s