La technologie médicale au service des patients

La production d’électrocardiographes par l’Institut central de Recherche numérique contribue au remplacement des importations dans le pays. Photo: Yaimí Ravelo

La Havane, 22 juin – Utiliser les avancées technologiques en les mettant au service de la société et les appliquer dans différents domaines, notamment la médecine, est l’un des principaux objectifs de l’Institut central de recherche numérique (ICRN), dans son souci d’assurer le bien-être du peuple cubain.

Consacré au développement de l’électronique médicale à Cuba, l’Institut dépend du Groupe d’entreprises Biocubafarma, qui réunit l’industrie pharmaceutique, biotechnologique et la fabrication d’équipements médicaux.

L’institut de recherche numérique a été créé en 1969, en tant qu’usine pilote, appelée à l’époque Centre de recherches numériques. Son premier objectif fut de mettre au point un mini-ordinateur. Un an plus tard, avec une petite équipe de jeunes ingénieurs et d’étudiants de l’Université de La Havane, fut créé le premier mini-ordinateur numérique cubain, le Cid-201.

Plus tard, avec le développement de la technologie, de nouveaux modèles ont été créés, ainsi que certains périphériques, tels que des claviers, des vidéo-terminaux, ainsi que des systèmes d’exploitation et des super-langages de programmation.

En 1983, les premières recherches appliquées à des équipements médicaux démarrent et, deux ans plus tard, le premier électrocardiographe numérique Cardiocid-PC est installé dans les hôpitaux cubains.

DIMINUER LES IMPORTATIONS

Faire de la recherche, développer, produire, commercialiser et installer des équipements électroniques, ainsi que des modules, des accessoires et des applications destinées à la médecine et à la biotechnologie, a amené l’Institut de recherche numérique à disposer d’un personnel hautement qualifié.

Les produits fabriqués dans le centre sont regroupés sous la marque commerciale Combiomed, qui est aussi l’entreprise chargée du commerce extérieur de l’Institut, avec l’exclusivité des ventes de ses équipements à l’étranger.

En 1991, l’ordinateur Cardiocid M fut la première exportation d’équipements médicaux.

Israel Zayas, vice-président commercial de cette institution, a déclaré à Granma International : « Il est exporté principalement vers l’Amérique latine, dans des pays comme le Mexique, le Venezuela, l’Équateur, la Colombie et le Brésil. Nous avons également réalisé une vente en Afrique, en Angola, et nous essayons d’accéder à d’autres marchés internationaux ».

À Cuba, ces équipements sont principalement destinés à des établissements du ministère de la Santé publique et à certains centres de santé comme la Clinique centrale Cira Garcia, le Centre de recherches médicale et chirurgicales (CIMEQ) ; le Centre international de santé La Pradera ; la Clinique de l’Institut national des sports, de l’éducation physique et des loisirs, et le Centre international de restauration neurologique (CIREN).

« Les coûts de nos équipements par rapport au marché internationales présentent une différence assez importante. La valeur d’un appareil fabriqué à Cuba est de 40% inférieure à tout autre sur le marché international. Par ailleurs, nous garantissons les fournitures de pièces de rechange, ce qui nous permet de diminuer les importations », explique Zayas.

LES LIGNES D’AFFAIRES

Les recherches se développent en collaboration avec les organismes de la santé publique, parmi lesquels figurent l’Institut de cardiologie et de chirurgie cardio-vasculaire, le Centre provincial d’urgence médicale de La Havane, l’Institut national d’oncologie et de radiobiologie, et le Centre cardiovasculaire William Soler, entre autres.

L’Institut impulse une ligne de recherche cardiologique, la principale de ses recherches. Celle-ci est divisée en deux aires fondamentales : le diagnostic et la réadaptation, pour lesquelles sont fournis des équipements spécifiques destinés aux hôpitaux, parmi lesquels figurent les électrocardiographes, l’enregistreur électrocardiographique portable, (ECG), le système d’épreuve d’efforts cardiorespiratoires (Ergocid At-plus), des défibrillateurs et des moniteurs biphasiques.

Selon le directeur commercial adjoint de l’Institut, pour assurer le bon développement de ce segment, ils intègrent certains accessoires achetés sur le marché international afin d’offrir un service de meilleure qualité.

Et d’ajouter que le service d’entretien des équipements est également fourni et que les pièces de rechange et un personnel spécialisé sont garantis.

Il précise que l’Institut de recherche numérique compte deux usines : l’usine de productions mécaniques et celle de productions électroniques. Dans la première sont fabriqués les composants mécaniques des équipements médicaux, en utilisant une large gamme de machines et d’outils de haute technologie.

« Dans la deuxième, on réalise le montage des cartes mémoire, ainsi que les essais de fonctionnement, puis on assemble les équipements, on procède à leur emballage et à leur préparation pour leur stockage dans l’attente de leur destination finale », ajoute-t-il.

Les équipements fabriqués au centre répondent aux normes internationales ISO 13485 et ISO 9001 pour leur commercialisation. Ils reçoivent également la certification du Centre pour le contrôle étatique des médicaments et des dispositifs médicaux (Cecmed), équivalent à la certification de la Communauté européenne et de l’Administration fédérale des médicaments des États-Unis, affirme-t-il

À noter que l’’institut de recherche numérique a remporté plusieurs prix pour la qualité de ses produits, tels le prix de l’Exportateur, décerné par le ministère de l’Industrie sidérurgique et mécanique et l’électronique; et le prix national de Design octroyé par l’Office national du design industriel, entre autres.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s