L’hôpital Fructuoso Rodriguez fait peau neuve

Le Fructuoso Rodriguez est un lieu de soins de plus en plus fréquenté par les patients cubains et étrangers. Photo: http://www.instituciones sld.cu

La Havane, 6 juin – L’Hôpital universitaire Fructuoso Rodriguez, premier de son genre à Cuba, met en œuvre un ambitieux programme de réparation et de maintenance qui inclut la partie physique et les valeurs patrimoniales de l’établissement.

Parallèlement, le personnel travaille à l’amélioration de la qualité de la prise en charge médicale, en l’associant aux soins médicaux, l’enseignement et la recherche.

Lors d’un entretien accordé à Granma international, le Dr Antonio Raunel Hernandez Rodriguez, directeur de cette institution, a donné des détails sur l’avancée des réparations, les nouveaux services que propose l’établissement, ainsi que sur l’enseignement universitaire.

« Nous avons effectué des travaux très importants du point de vue constructif : réparation des salles, des blocs opérations, du service de garde et des aires de services », signale le Dr Hernandez.

Les cinq blocs opératoires sont tous équipés de climatisation et réunissent les conditions nécessaires pour augmenter le nombre d’opérations chirurgicales. Les salles, qui auparavant n’étaient opérationnelles qu’à 50% fonctionnement à pleine capacité et répondent aux critères de qualité de la prise en charge des malades.

La restauration des bâtiments a permis d’installer un internat pour les médecins de garde. Des chambres bien aménagées, climatisées, des repas renforcés, leur offrent les meilleures conditions pour assurer les longues journées de travail.

Toutes les salles d’hospitalisation ont été rénovées pour fournir aux patients un confort et des soins optimaux. Photo: Alberto Borrego

Les travaux se poursuivent dans une salle d’hospitalisation, la zone de consultations externes, ainsi que dans le service de rééducation.

LE SERVICE LE PLUS DEMANDÉ

L’hôpital Fructuoso Rodriguez est situé dans la municipalité Plaza de la Révolution, à La Havane, la ville à la population la plus âgée du pays.

Nombreux sont les patients qui se présentent au Centre souffrant de fracture de la hanche, non seulement de cette commune, mais d’autres. Ce sont les soins le plus demandés.

« L’an dernier, l’hôpital a pris en charge 42% des fractures de la hanche, soit 19% de celles survenues dans le pays. Le premier trimestre 2017, nous en avons opéré 235, dont 92% dans les 24h », explique le médecin.

Par ailleurs, l’ortho-gériatrie exige, dans la plupart des cas, de soins spéciaux et une compétence professionnelle spécifique pour répondre à l’historique clinique des patients.

« En plus de la fracture de la hanche, les personnes âgées que nous recevons présentent des troubles cliniques propres à leur âge, souvent liés à des maladies du cœur, des poumons, des reins, entre autres, qui rendent plus complexe le traitement et l’intervention chirurgicale », signale le Dr Hernandez.

LES AUTRES SERVICES

L’hôpital compte dix autres services distribués selon les régions anatomiques du corps : membres supérieurs et inférieurs. « Nous réalisons des chirurgies endoprothétiques et des opérations de la colonne vertébrale, aussi bien chez les enfants que chez les adultes », indique-t-il.

Et d’ajouter : « Parmi les spécialités associées, nous disposons de services de rééducation, proposant des solutions variées, notamment en ce qui concerne les maladies orthopédiques, ainsi qu’un laboratoire clinique spécialisé en microbiologie et les études complémentaires pour les patients hospitalisés ou en ambulatoire ».

« L’hôpital dispose d’une banque du sang, ainsi que d’un service de psychologie qui apporte un soutien aux patients qui doivent faire face à des opérations et à des lésions traumatiques », explique le Dr Hernandez.

« Nous avons aussi installé un service d’imagerie médicale, dont une machine de tomographie numérique à rayons X, en attendant, ajoute le médecin, l’arrivée dans les prochains mois d’un appareil à résonnance magnétique nucléaire. »

L’hôpital Fructuoso Rodriguez prend également en charge des patients étrangers, notamment des Vénézuéliens, dans le cadre du Programme Cuba-Venezuela de santé, et il a aussi accueilli des patients du Mexique, d’Argentine et d’autres pays d’Amérique latine.

LE CENTRE UNIVERSITAIRE

Outre la spécialisation en Orthopédie, l’hôpital est aussi un Centre universitaire, qui accueille en ce moment 37 résidents, dont sept d’autres nationalités (Venezuela, Colombie, Mexique et Chine), qui étudient soit en finançant leurs études, soit dans le cadre d’accords gouvernementaux.

« Nos enseignants sont des professeurs auxiliaires, des assistants et des instructeurs, ainsi qu’un professeur consultant. Ce sont des médecins de différentes spécialités de l’orthopédie et de la traumatologie », affirme le directeur du Fructuoso Rodriguez.

Le cursus d’orthopédie dure quatre ans. Il s’agit d’un apprentissage en spirale qui permet aux résidents d’accroître le nombre d’opérations chirurgicales et les complexités cliniques auxquelles ils sont confrontés.

Chaque année a lieu un examen de promotion et, à la fin du cursus, un examen pré-étatique et un examen d’État.

DES SOINS DE QUALITÉ

Le Dr Antonio Hernandez Rodriguez affirme qu’il ne saurait y avoir de bonne prise en charge sans un bon enseignement, et vice versa. Le lien entre les deux est essentiel pour assurer la qualité de la prise en charge et des soins.

« Lorsque l’enseignement est associé à la recherche, l’étudiant ou le résident de la spécialité doit également démontrer ses connaissances d’un point de vue de la recherche », affirme-t-il.

Pour obtenir leur diplôme, les étudiants doivent présenter une thèse dans leur spécialité, mais basée sur le travail de l’établissement. Ainsi, on évalue la qualité des soins prodigués, ce qui contribue au développement de l’hôpital et de sa capacité à apporter une meilleure prise en charge.

Ces réparations capitales sont en cours depuis environ 5 ans. Leur coût, qui a dépassé les 12 millions de pesos, confirme la disposition de l’État cubain et du ministère de la Santé publique d’assurer le confort de l’établissement, faciliter les conditions de travail du personnel et, surtout, de garantir la qualité de la prise en charge médical pour toutes les personnes qui en auraient besoin.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s