Holguín encourage les projets d’agriculture durable

La Havane, 8 mai —  La préservation des aires protégées, le maintien des écosystèmes et l’amélioration du niveau de vie chez les communautés rurales sont des éléments clés pour parvenir à une agriculture durable.

L’objectif principal de celle-ci est de produire ce que nous consommons ou tout au moins de rétablir l’impact de l’action humaine sur l’environnement.

Yanisbell Sánchez Rodríguez, chercheuse adjointe à l’Institut de recherche principale en agriculture tropicale Alejandro de Humboldt (Inifat) a récemment déclaré à l’Agence de presse cubaine que depuis plus de 20 ans ils travaillent sur des projets en collaboration avec des paysans dont les fermes se trouvent dans deux des six systèmes d’aires  protégés dans le pays.

Il s’agit de la chaîne Sierra del Rosario, province d’Artemisa, et de Cuchillas del Toa, à Holguín et à Guantánamo. Cette dernière rèserve a montré des résultats positifs, principalement en ce qui concerne le Programme national d’agriculture urbaine, suburbain et familiale, qui a reconnu les résultats de la production des agriculteurs dont les zones de plantation sont situées dans les réserves ci-dessus.

Également dans le cadre du travail de développement de l’agriculture durable, l’Association nationale des petits agriculteurs (ANAP) travaille avec les agriculteurs pour accroître la mise en œuvre des progrès de la science et de la technologie et des recherches plus récentes telles que la diversification des champignons pour le contrôle biologique à Cuba.

Cependant, il existe des problèmes dans tout le pays pour assurer la stabilité de la production agricole en raison de la sécheresse qui touche l’île, selon les spécialistes, c’est la pire à survenir à Cuba depuis plus de 100 ans.

Pour sa part, l’Association cubaine des techniciens agricoles et forestiers (ACTAF) promeut le Projet d’appui à l’agriculture durable (PAAS), étendu à 12 municipalités dans huit provinces.

L’introduction de ce projet vise à améliorer la qualité de vie de la population en traitant des fruits et légumes en conserve et leurs dérivés dans les petites industries. Celles-ci seront mises en place à La Havane, Mayabeque, Cienfuegos, Ciego de Avila, Camagüey, Las Tunas, Granma et Holguin.

Les spécialistes de l’ACTAF soulignent que dans la province de Holguín les principaux impacts dans les municipalités de Gibara, Calixto García et Holguín visent l’augmentation durable de la production avec l’incorporation d’engrais organiques, l’augmentation de sa valeur et l’expérience d’autres producteurs.

Source: Ahora

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s