L’espace aérien cubain : davantage d’opérations, davantage de passagers

L’aéroport international Frank Pais d’Holguin sera doté d’une moderne tour de contrôle de plus de 36 mètres de haut. Photo: Juan Pablo Carreras / AIN

La Havane, 21 avril – Comme toute action est suivie d’une réaction, en cette époque de plein essor de la saison haute du tourisme (novembre-avril), que nous espérons boucler avec une croissance de 17% par rapport à l’année précédente, la hausse du nombre de touristes s’accompagne d’un rythme accéléré des opérations aériennes et d’une légère progression des investissements consentis pour optimiser les infrastructures.

À cet égard, le président de l’Institut d’aéronautique civile de Cuba (IACC), Alfredo Cordero, a souligné que le nombre de compagnies aériennes qui desservent les dix aéroports internationaux cubains le pays ne cesse d’augmenter. À la fin de 2016, on recensait à Cuba des avions de 80 compagnies, dont 61 régulières et 19 charters. Une autre en provenance du Surinam devrait s’ajouter l’été prochain.

À noter que ces compagnies se sont félicitées de la rapidité des actions menées dans l’amélioration des conditions d’accueil des passagers. Selon Cordero, les étapes suivantes appelleront des investissements plus importants, si l’on sait qu’entre 60 et 80 des vols quotidiens sont assurés par l’aéroport international José Marti de La Havane.

Ce qui explique que le gros des efforts d’adaptation des infrastructures soit concentré sur l’aéroport de la capitale, où l’année dernière les opérations ont enregistré une croissance de 24%.

En ce sens, les autorités de l’aéronautique civile cubaine ont précisé qu’à la fin de 2016 les opérations aériennes avaient enregistré une croissance de 18% en raison de l’intérêt suscité par la destination Cuba dans le monde.

Cette hausse pourrait être qualifiée d’extraordinaire, compte tenu du fait que la croissance moyenne annuelle du transport aérien dans n’importe quelle pays oscille entre 3 et 6%.

         ***

Après avoir bouclé l’année 2016 sur un nouveau record de fréquentation de quatre millions de touristes étrangers, soit une hausse de 14,15%, Cuba envisage d’accueillir 4,2 millions de visiteurs à la fin de décembre 2017. À la fin du mois de janvier, l’Île avait enregistré une croissance de 15% de touristes.

Entre 60 et 80 des plus de 150 vols quotidiens qui arrivent à Cuba le font à l’aéroport international José Marti de La Havane. Photo: Jose M. Correa

En mars 2017, soit sept jours plus tôt par rapport à la même période l’année précédente, l’Île avait déjà reçu son premier million de touristes. La directrice général du marketing du ministère du Tourisme (Mintur), Maria del Carmen Orellana, a signalé que la tendance à la hausse pour les arrivées de touristes se maintient, de même que pour les recettes.

Les marchés touristiques européens sont en progression, mais le Canada reste quand même le principal réservoir de clientèle avec 30% de vacanciers.

Les voyages en provenance des États-Unis restent stables. En 2016, l’Île a accueilli 284 937 Nord-américains, pour une croissance de 74% par rapport à l’année dernière, et au premier trimestre les fréquences de certaines compagnies ont augmenté. C’est le cas d’American Airlines, avec cinq vols par jour, et Jet Blue, qui effectue quatre vols quotidiens. Les autres compagnies nord-américaines qui desservent Cuba sont Delta, Spirit, United Airlines, Alaska, Frontier, Southwest et Sun Country.

Le trajet Los Angeles-La Havane, sans escale, a été inauguré en janvier dernier avec l’arrivée à l’aéroport José Marti du premier appareil d’Alaska Airlines, la huitième compagnie étasunienne à opérer vers Cuba après l’approbation des vols réguliers entre les deux pays.

Dans des déclarations à Cubadebate, Juan Carlos Quintana, directeur général de l’aéroport de La Havane, a déclaré : « L’importance du vol d’Alaska réside dans le fait qu’il s’agit d’une destination en provenance de Los Angeles qui permet aux habitants de la côte ouest – tant étasuniens que cubains – ont désormais une destination proche pour se rendre à Cuba ».

Par ailleurs, l’Airbus 320 en provenance de Port-au-Prince, a inauguré en février les premiers vols (2 vols hebdomadaires, jeudi et dimanche) de la compagnie aérienne haïtienne Sunrise Airways à destination La Havane.

De même, l’aéroport Frank País d’Holguin a également enregistré une augmentation des vols nationaux et internationaux. Selon les déclarations à la presse de Carlos Pérez, directeur général de l’Entreprise cubaine des aéroports et des services aéronautiques de la région nord-est du pays, « l’accueil et la prise en charge des touristes nationaux et étrangers dans cet aéroport a augmenté de plus de 6% en 2016, avec plus de 803 000 passagers ».

Selon une information parue dans le site web du quotidien Juventud Rebelde, « grâce au positionnement favorable du produit touristique cubain sur les marchés européen et canadien et à la conclusion de nouveaux accords avec des compagnies aériennes des nord-américaines et caribéennes, l’aéroport de cette province accueille en moyenne 75 vols hebdomadaires assurés, notamment, par les compagnies American Airlines, Silver Airways, Jet Blue, Aruba Airlines y Eastern Airlines ». Ce nouvel aéroport sera bientôt doté d’une tour de contrôle moderne de 36 mètres de haut.

En vertu d’un récent accord en matière de services aériens signé entre Cuba et la Finlande, la compagnie Finnair qui jusqu’ici ne proposait qu’un vol charter hebdomadaire à destination de la station balnéaire de Varadero, opérera des vols réguliers.

Kimmo Lädhevirta, directeur général pour les Amériques et l’Asie du ministère finlandais des Affaires étrangères, a souligné lors de la signature de l’accord que cette entente bilatérale permettra, à partir de novembre prochain, aux touristes, hommes d’affaires et autres intéressés de se rendre dans la capitale cubaine sans avoir à passer par des pays tiers.

M Lädhevirta a signalé par ailleurs que les bonnes liaisons aériennes de la Finlande avec le reste de l’Europe et l’Asie pourraient contribuer à augmenter le potentiel de clients à destination de l’archipel cubain.

Air Caraïbes, qui a lancé ses vols au décembre dernier, a été la dernière compagnie à évoluer dans l’espace aérien cubain pour profiter de la meilleure saison pour le tourisme international.

Turkish Airlines, qui propose de nombreuses liaisons, a elle aussi commencé ses opérations au mois de décembre également, avec trois fréquences hebdomadaires, opérant des vols Istanbul-La Havane-Caracas effectués par des Boeing 777 pouvant accueillir jusqu’à 349 passagers, qui permettront d’attirer davantage de visiteurs en provenance d’Europe, du proche orient et d’Asie.

Un autre succès de l’aéronautique cubaine qui a un impact direct sur le tourisme : l’arrivée du nouveau Boeing 787 Dreamliner d’Air Europa, l’un des avions les plus modernes du monde, qui assurera des vols entre l’Espagne et La Havane. Cet appareil, configuré pour 296 passagers opérera avec une fréquence quotidienne.

Un communiqué de presse du Mintur souligne qu’avec ce pas important, « Air Europa confirme son pari pour la destination Cuba et cette arrivée prouve la mise en conformité des infrastructures aéroportuaires du pays pour assimiler les nouvelles technologies et répondre aux besoins de la clientèle en terme d’efficacité et de confort ».

Ces appareils modernes consomment 20% de moins de carburant et dégagent 20% d’émissions de CO2 de moins que les autres appareils. Par ailleurs, en raison de leurs caractéristiques aérodynamiques, ces avions permettent de réduire considérablement le temps de vol et offrent un confort supérieur, avec un service de téléphonie et de connectivité Wi-Fi.

L’entrée en service de cet appareil est considérée comme un événement important, non seulement pour l’aviation mais pour le tourisme cubain, qui « offre un climat favorable aux investissements étrangers et aux affaires ». Avec un total de 153 340 visiteurs à la fin de 2016, pour une croissance de 42% par rapport à l’année précédente, l’Espagne est demeurée l’un des principaux marchés émetteurs de touristes vers Cuba.

                        ***

Au début de 2017, lorsque le Mintur avait prévu d’accueillir 164 400 visiteurs étrangers de plus que l’année dernière, Cuba possédait 66 547 chambres d’hôtel, 5 891 autres avait fait l’objet d’une rénovation et d’une modernisation en 2016 et quelque 4 200 nouvelles capacités hôtelières devraient être opérationnelles à la fin du mois de décembre.

Le directeur du développement et des investissements du Mintur, José Reinaldo Daniel, a annoncé que pour 2020, 20 000 nouvelles chambres rejoindront le réseau hôtelier, et, suivant les arrivées, il est prévu d’en construire 104 000 pour 2023.

Parmi les pôles les plus importants en matière d’infrastructures hôtelières et de loisirs l’agence Prensa Latina a signalé La Havane, Varadero, Trinidad, les îlots du nord du pays et Holguin.

Par exemple, Holguin, qui accueillera la 37e Foire internationale du tourisme, FitCuba 2017, du 3 au 6 mai, possède 5 440 chambres dans 21 hôtels et se distingue par sa richesse patrimoniale, naturelle et historique.

Cependant, la fameuse station balnéaire de Varadero figure parmi les destinations les plus prisées, avec 20 000 chambres réparties dans 52 hôtels. Pour la neuvième année consécutive, en 2016 cette célèbre place de la province de Matanzas a franchi le cap du million de touristes.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s