Cuba plaide pour un engagement total envers le désarmement nucléaire

Nations Unies, 29 mars – Cuba s’est prononcée le 27 mars à l’Assemblée générale des Nations Unies pour un engagement de la part des États vers l’élimination totale des armes nucléaires comme le seul moyen d’éradiquer la menace que celles-ci représentent pour la survie humaine.

Prenant la parole lors de la journée d’ouverture de la conférence de l’Assemblée générale sur la suppression de ces armes et la négociation d’un instrument juridiquement contraignant interdisant ces armes meurtrières, la Représentante permanente de Cuba auprès de l’ONU, Anayansi Rodriguez, a qualifié d’inacceptable le scénario actuel, marqué par l’existence de plus de 15 000 têtes nucléaires.

« Leur utilisation ou la menace de leur utilisation ne constituerait, en aucun cas, en vertu de l’Opinion consultative de la Cour internationale de Justice, une violation du Droit international et un crime contre l’humanité. Or, les armes nucléaires, qui n’ont pas encore été interdites par un instrument juridiquement contraignant sont les seules armes de destruction massive », a-t-elle déclaré.

Selon l’ambassadrice, même si un instrument de cette nature ne conduirait pas à lui seul au désarmement, il codifierait l’illégitimité et l’illégalité des armes nucléaires dans le Droit international, aiderait à établir des normes et des règlements visant à faciliter leur élimination, tout en renforçant le système de désarmement et de non-prolifération.

« Ce mécanisme d’interdiction devrait être le plus clair et le plus complet possible, afin de conduire à une éradication totale », a-t-elle insisté.

Dans son discours, la diplomate a également appelé à intégrer à l’instrument, dont la négociation est en cours, des exigences spécifiques pour les pays détenteurs de ces armes, comme la destruction, conformément à un calendrier défini, de l’arsenal disponible et l’interdiction de la production de matières fissiles pour la fabrication de ces armes.

Selon Anayansi Rodriguez, un autre élément clé serait que les États offrent des garanties de sécurité universelle, inconditionnelle et légalement contraignantes sur le fait qu’ils n’utiliseraient pas d’armes nucléaires, tant qu’ils en détiendraient, contre les pays membres de l’ONU.

Par ailleurs, elle a appelé à inclure le droit à la recherche, au développement et à l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques à l’instrument juridiquement contraignant.

« Cuba invite tous les États membres à se joindre aux négociations et à faire preuve d’un engagement réel et d’une volonté politique afin de construire à un monde sans armes nucléaires », a-t-elle conclu.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s