Les fruiticulteurs s’accordent sur la nécessité d’augmenter les exportations

Plus de 14 000 hectares dans l’ensemble du pays sont destinés aux productions fruitières. Photo: Alberto Borrego

Ciego de Ávila, 20 mars – Les membres du mouvement de coopératives de fruiticulteurs se sont réunis dans cette province. Au centre des débats : l’augmentation de la production destinée à l’industrie nationale et à l’exportation.

Gustavo Rodriguez, ministre de l’Agriculture, a appelé à fédérer les volontés pour parvenir à une augmentation et à une consolidation des exportations de fruits frais, lors d’une réunion en présence de plus de 200 fruiticulteurs dans le cadre de la 7e Rencontre nationale du Mouvement des coopératives fruiticoles qui s’est tenue à Ciego de Avila.

« Il nous faut étudier minutieusement toutes les variantes d’exportation, y compris la possibilité de tirer profit de l’arrivée des navires de croisière, car chaque fois que nous destinons un produit à cette modalité touristique, c’est une exportation dans notre propre pays », a-t-il souligné.

Il a précisé que pour atteindre cet objectif, les 206 unités de production intégrées au mouvement, dont les coopératives de crédits et de services, de production agricole et les unités de base de production coopérative (UBPC), doivent diversifier les productions de fruits frais sur les plus de 14 000 hectares dont elles disposent actuellement.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s