FIHAV 2016: vers de nouveaux partenariats

Le Japon a débarqué à cette nouvelle édition de la Foire de La Havane avec la délégation commerciale la plus nombreuse de son histoire Photo: Jose M. Correa

Le Japon a débarqué à cette nouvelle édition de la Foire de La Havane avec la délégation commerciale la plus nombreuse de son histoire Photo: Jose M. Correa

Lors de la cérémonie d’ouverture de la 34e édition de la Foire internationale de La Havane (Fihav 2016), le ministre cubain du Commerce extérieur et des Investissements étrangers (Mincex), Rodrigo Malmierca, a insisté sur la nécessité de travailler avec des partenaires sérieux, compétents et engagés envers Cuba.

Il a fait l’éloge de la coopération commerciale avec des hommes d’affaires d’Espagne, de Russie, de France, d’Italie et du Japon, qui ont accru leur participation à la manifestation commerciale la plus importante de la Caraïbe.

L’Espagne est une nouvelle fois le pays le mieux représenté à la Fihav avec plus de 150 entreprises, dont 39 sont présentes pour la première fois. Cette année, l’Espagne occupe cinq pavillons, avec cinq entreprises installées au Parc des expositions Expocuba.

M. Juan Francisco Montalban, l’ambassadeur espagnol à La Havane, a souligné l’intention de son pays de devenir un partenaire commercial de premier plan pour Cuba qui, a-t-il dit, est désormais le quatrième marché de l’Espagne en Amérique latine, derrière le Mexique, le Brésil et le Chili.

Par ailleurs, le diplomate s’est félicité du dynamisme du tourisme cubain, qui joue un rôle de moteur pour le reste des secteurs de l’économie. M. Montalban a également mis un accent particulier sur les récentes visites dans l’Île des présidents des régions autonomes de Valence et Murcie, qui ont insufflé un nouvel élan régional aux relations entre les deux pays.

Pour la partie cubaine, la vice-ministre du Mincex, Ileana Nuñez, a précisé qu’à la fin de l’année 2015, l’Espagne s’était consolidée comme le troisième partenaire commercial de Cuba, les échanges commerciaux ayant dépassé plus d’un milliard d’euros pour la quatrième année de suite.

Le conseiller délégué de l’Institut espagnol du commerce extérieur, Francisco Javier Garzon, a rappelé quant à lui que depuis 2011, les exportations espagnoles vers l’Île ont fait un bond de 50%. Il a également salué l’amélioration de la qualité des entreprises espagnoles représentées à la Foire de La Havane et une stratégie de diversification qui a permis de couvrir un large éventail de secteurs, dont l’agroalimentaire, l’industrie hôtelière et les services logistiques.

DES PAYS D’AFRIQUE POUR LA PREMIÈRE FOIS

L’Éthiopie, le Gabon et la Tanzanie ont été chaleureusement accueillis pour leur première participation à la Foire internationale de La Havane. La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présentation officielle de l’Éthiopie, un pays qui, à l’instar de Cuba, connaît actuellement des transformations.

Au cours de la rencontre d’affaires à laquelle organisateurs et participants ont souhaité la bienvenue à ce pays, Antonio Luis Carricarte, Premier vice-ministre du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, a salué la présence de l’Ethiopie, « un pays avec lequel nous avons établi des programmes de coopération, notamment dans la sphère de la santé ».

Le vice-ministre a souligné que les relations économiques et commerciales entre les deux pays « sont insignifiantes par rapport au potentiel de coopération entre nos deux pays et aux liens historiques étroits qui nous unissent ».

Quant à l’ambassadeur éthiopien à Cuba, M. Dawano Kedir Ají, il a invité à explorer les possibilités de coopération et de partenariat entre les deux pays, citant en exemple l’industrie métallurgique de son pays.

Au terme de la présentation, les hommes d’affaires éthiopiens et cubains se sont réunis pour faciliter la connaissance et la communication mutuelle, et élaborer des mécanismes compte tenu des besoins et particularités de leurs pays respectifs.

RENFORCEMENT DE LA COOPÉRATION STRATÉGIQUE AVEC LA RUSSIE

Cuba et la Russie ont réaffirmé leur volonté de renforcer leurs liens économiques et commerciaux, lors de l’inauguration du pavillon qui accueillait les entreprises russes à cette 34e édition de la Foire internationale de La Havane.

Près d’une douzaine de compagnies et d’entreprises russes désireuses d’investir à Cuba étaient représentées à Expocuba, attirées par les facilités offertes par la nouvelle loi sur les investissements étrangers.

Gueorgui Kalamanov, vice-ministre russe de l’Industrie et du Commerce, s’est déclaré très heureux de pouvoir assister à l’un des espaces commerciaux les plus importants d’Amérique latine et des Caraïbes.

En présence de Ricardo Cabrisas, vice-président du Conseil des ministres et ministre de l’Économie et de la Planification, Orlando Hernandez Guillen, président de la Chambre de commerce de Cuba et de Mikhaïl Kamynine, ambassadeur à Cuba, le vice-ministre russe a souligné que son pays contribue actuellement à la modernisation de plusieurs secteurs importants de notre pays comme le transport ferroviaire et l’industrie sucrière.

Concernant ses attentes à cette foire, il s’est déclaré confiant que les conversations qui seront menées à cette édition déboucheront sur plusieurs accords avec les exposants russes.

Pour sa part, Rodrigo Malmierca a indiqué qu’à cette occasion les hommes d’affaires cubains et russes se pencheront sur de nouvelles opportunités d’affaires, ainsi que sur des secteurs d’activités permettant d’élargir les liens économiques et commerciaux.

Il a affirmé qu’au terme des réunions, des commissions gouvernementales tenues dans les deux pays, Moscou a octroyé à Cuba des crédits pour le montage de quatre blocs générateurs d’électricité et pour l’agrandissement et la modernisation de l’entreprise sidérurgique José Marti, plus connue sous le nom d’Antillana de Acero.

Cuba et la Russie ont également conclu un accord pour la fourniture d’équipements par la société russe Vniira S.A (Institut de recherche d’appareils de radio) à l’entreprise cubaine Aviaimport, dans le but d’améliorer les services aéroportuaires cubains. Un document en matière de coopération stratégique pour la modernisation de l’industrie sucrière a également été signé par les représentants des compagnies Azuimport (Cuba) et Ruselprom.

LE CONSTRUCTEUR D’AUTOBUS CHINOIS YUTONG MISE SUR L’ÉNERGIE VERTE À CUBA

L’amitié entre la Chine et Cuba correspond aux intérêts des entreprises des deux pays, qui ont établi des relations de confiance. Ainsi, le fabricant chinois d’autocars Yutong, qui souhaite être à l’avant-garde dans l’introduction de technologies propres, a présenté à La Havane un modèle d’autobus électrique à zéro émission de gaz à effet de serre.

Fort d’une présence de plus de 10 ans dans l’Île, le géant chinois du véhicule électrique fait désormais partie de la vie quotidienne de la population cubaine. Depuis son arrivée, près de 7 000 autobus ont transporté chaque jour des millions de personnes qui contribuent d’une manière ou d’une autre au développement socio-économique du pays.

Dans sa volonté d’augmenter sa présence et son prestige sur le marché national, Yutong présente à cette édition de la Fihav sept modèles d’autocars, dont un entièrement électrique, une première à Cuba. Ce véhicule novateur d’une capacité de 90 places assises et debout peut parcourir entre 250 et 300 km avant de recharger sa batterie, à une vitesse maximale de 69 km/h.

Hu Feng-ju, vice-président de Yutong, a annoncé que son entreprise avait étudié les conditions spécifiques de Cuba et qu’à

l’heure actuelle elle travaillait à la conception d’autobus appelés à couvrir les besoins du marché cubain. Il a souligné qu’elle est prête à fournir tous les autobus électriques dont Cuba pourrait avoir besoin.

« Yutong étant conscient des efforts déployés par Cuba en faveur du respect de l’environnement, l’arrivée de ce nouveau véhicule revêt une signification très spéciale », a-t-il affirmé.

Enrique Martinez Hernandez, directeur général de l’Entreprise de fabrication d’autobus Evelio Prado, située dans la commune de Guanajay, a signalé à Granma que ce modèle sera mis en exploitation à La Havane pour évaluer ses avantages et ses possibilités, même s’il n’a pas précisé dans quel secteur.

Il a indiqué que notre pays prétend utiliser cet autobus avec une vision différente de celle développée en Chine, où la batterie est rechargée à travers le réseau national d’électricité. « Nous envisageons une batterie rechargée par des panneaux solaires ou un autre type d’énergie renouvelable qui nous permette vraiment d’économiser le combustible », a-t-il dit.

Il a rappelé qu’au cours des dix dernières années le pays a travaillé à l’assemblage d’environ un millier d’autobus Yutong, si bien que l’industrie cubaine se prépare en assurant la formation de personnels pour, dans un avenir proche, mettre au point ou fabriquer conjointement des véhicules de ce type avec des partenaires comme Yutong ou autres dotés de cette technologie.

À propos de la fabrication des autobus Diana Martinez a expliqué que son entreprise prévoit de totaliser 600 unités cette année pour ainsi apporter une réponse au problème du transport.

PROFITER DE L’EXPÉRIENCE ET DU SAVOIR-FAIRE DES ENTREPRISES JAPONAISES

Plus de 400 ans après le premier contact entre le Japon et Cuba, ce pays d’Asie débarque à la Foire de La Havane avec la délégation commerciale la plus nombreuse de son histoire.

Selon M. Hiroyuki Ishige, président de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (Jetro, Japan External Trade Organization), son pays occupe pour la première fois un pavillon entier à cette foire d’affaires.

« Maintenant que Cuba est engagée dans une nouvelle étape de développement, nous espérons que le Japon pourra jouer un rôle important dans la croissance de ce pays », a-t-il signalé. Et c’est avec cette volonté qu’un mémorandum d’entente a été signé entre Jetro et la Chambre de commerce de Cuba.

Par la suite, Ileana Nuñez Mordoche, vice-ministre du Mincex, a souligné l’intérêt que les entreprises japonaises puissent avoir une participation active aux programmes de développement dans les secteurs énergétique, touristique, de la construction et ses matériaux, de l’infrastructure, de l’industrie et des transports.

« Aujourd’hui il n’y a pas d’obstacles nous empêchant d’avancer dans nos liens commerciaux et économiques, de sorte de nos efforts doivent être orientés vers l’exploitation optimale des potentialités et des possibilités de chaque pays afin de hisser nos liens à des niveaux », a-t-elle souligné.

Pour sa part, l’ambassadeur du Japon à Cuba, M. Masaru Watanabe, a invité les participants à l’inauguration du pavillon de son pays à apprécier l’expérience et la discipline des entreprises japonaises et à juger de la qualité de leur technologie.

Il a souligné que Cuba trouvera dans le Japon un partenaire fiable pour développer un partenariat d’affaires qui sera gagnant-gagnant, et il a évoqué la présence à la Foire de La Havane de prestigieuses compagnies comme Hitachi High Tec, Sumitomo, Mitsubishi, Mitsui, Marubeni et Mayekawa.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s