Les vitolas du cigare cubain

Vitolas de cigare. Au centre le Cohíba, le cigare le plus célèbre du pays

Vitolas de cigare. Au centre le Cohíba, le cigare le plus célèbre du pays

La bague en papier qu´entoure chaque cigare possède plusieurs noms: Anilla, Cintillo et Vitola, ce sont quelques uns des plus communs. Des nombreux spécialistes sont d´avis qu´elles sont apparues pendant le 18ème siècle et qu´elles sont surgies pour éviter la tache sur les gants des fumeurs. Il y a d´autres qu´attachent leur utilité au fait de protéger le fil qui tenait les couches des cigares (connu à Cuba comme le peque hilo). Cependant il semble plus soutenue la théorie que les vitolas sont nées au 19ème siècle, par l´élan considérable du tabac et la concurrence  inévitable parmi les fabricants  des cigares.

Avant l´apparition des vitolas ils existaient déjà ce qu´on appelle  juego de habilitación  qui n´étaient que des scènes lithographiées, jusqu`à l´arrivée des vitolas, pour embrasser de manière individuel chaque puro. Celle-ci donnait une touche d´élégance et de garantie de qualité et maintes fois les propriétaires des clubs, de  compagnies des navires et des casinos demandaient au fabricant de réaliser el anillado (la mise de la bague) en utilisant des éléments de ces endroits ou faisant référence au personnage à qui le puro était destiné.

Des experts considèrent la période entre  1870 et 1920 comme l´âge d´or de la vitofilie ou l´art du collectionnisme des vitolas dont l´origine est en rapport avec les innombrables raisons d´utilité de la bague trouvée par chaque fumeur, ce qu´a permis d´obtenir une précieuse information concernant les marques et les fabricants. Ils sont nombreux les personnages et les raisons pour lesquelles les collectionneurs des vitolas  les gardent tels des trésors immortalisant dans leurs fonds de collections des éléments de l´art et de l´histoire de l´époque. A Cuba, le dit vitolario classique est celui qui compte avec les mesures des vitolas élaborées dans le 19ème siècle car celles-ci avaient été les premières marques cubaines  à atteindre la célébrité mondiale.

Actuellement on a l´habitude à ajouter le texte Habana ou Cuba aux vitolas, à côté de la marque et /ou le fabricant pour accréditer l´origine et la garantie de manière à contrecarrer la falsification à qui ont toujours été soumis les puros cubains à conséquence de leur qualité unique.

Source: Cuba24Horas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s