Pinar del Rio à l’heure de l’énergie verte

Les parcs photovoltaïques de Pinar del Rio auront une capacité totale de 105,9 mégawatts.

Les parcs photovoltaïques de Pinar del Rio auront une capacité totale de 105,9 mégawatts.

La Havane, 19 septembre – Dans les environs de Pinar del Rio, chef-lieu de la province éponyme, plus précisément en face de l’autoroute qui traverse la zone de Troncoso, une nouvelle construction tranche avec la monotonie de ce paysage de terres en friche jadis recouvertes de plantations d’agrumes.

Il s’agit du parc photovoltaïque Pinar 220 A1, le premier en son genre dans cette province, conçu à partir d’une technologie qui devrait permettre une restructuration en profondeur de la matrice énergétique de cette région de l’ouest du pays.

D’une capacité totale de 3 mégawatts, un peu plus d’un an après son entrée en service le Pinar 220 A1 affiche des résultats très encourageants.

Miguel Casal, directeur des investissements de l’Entreprise électrique de Pinar del Rio, affirme que durant ce laps de temps les 12 080 pan- neaux solaires installés dans le parc ont permis la fourniture de 6 gigawatts au Système électro-énergétique national (SEN).

Cette même quantité d’électricité aurait coûté plus d’un demi-million de dollars à l’État si elle avait été produite par les centrales thermoélectriques du pays, alors que chez nous cette production n’a engendré aucun coût indirect de

dépollution ou de gestion des déchets.

LES PROJETS EN COURS

Ce résultat est venu confirmer ce que les études réalisées dans la pratique avaient déjà démontré : la mise à profit de la lumière solaire intense qui prévaut durant toute l’année à Vuelta Abajo (comme on appelle aussi cette région), peut contribuer à réduire considérablement la dépendance du pays vis-à-vis des combustibles fossiles.

Le premier parc photovoltaïque de cette province enregistre une production moyenne d’électricité de 13 MW avec un indice d’efficience élevé. « Jusqu’à présent, le parc a fonctionné sans interruption, avec un minimum d’entretien », indique le responsable.

Miguel Casal souligne que cette expérience a servi de socle à la création de nouveaux parcs photovoltaïques dans la région.

Ainsi, un autre parc construit lui aussi dans les environ de la zone de Troncoso est entré dans sa première phase de tests et, une fois celle-ci achevée, il atteindra une production de 2,7 mégawatts.

Par ailleurs, 28 zones à potentiel solaire ont déjà été identifiées dans l’ensemble de la province, susceptibles d’accueillir ce genre d’installation.

Deux autres parcs solaires entreront en construction cette année et devraient être prêts en 2017. Le premier, d’une capacité de 4 mégawatts sera érigé près du Pinar 220 A1 par une société chinoise, et le deuxième à El Cafetal, d’une puissance de 2,2 mégawatts, sera construit par l’Entreprise d’électricité de Pinar del Rio dans la commune de San Luis.

Les autres installations photovoltaïques sont en attente d’investissements de partenariat avec des entreprises cubaines ou étrangères.

pinar-del-rio-parque-fotovoltaico

PLUS DE 100 ANS D’HISTOIRE

L’utilisation des sources renouvelables d’énergie dans la province la plus à l’ouest du pays pour la production d’électricité date de plus d’un siècle. Les historiens en situent l’origine en 1912, date de l’inauguration de la centrale hydroélectrique Salto de Pilotos, la plus ancienne de l’Île, toujours en fonctionnement mais avec un équipement plus moderne.

D’autres centrales allaient suivre, comme celle de la commune de Viñales et celle d’El Salto, à Guane, toutes deux mises en service en 1920. Cependant, il s’agit-là d’exemples isolés et d’un faible impact tant du point de vue de la production que des volumes de combustible non consommés.

Mais cette réalité qui a marqué la province durant plus d’un siècle est appelée à changer considérablement dans les prochaines années grâce à l’apparition de technologies beaucoup plus performantes, à la réduction des coûts d’investissements et à la priorité accordée par l’État à ce secteur.

Jorge Luis Arbola, directeur de l’Entreprise de base de l’énergie électrique de Pinar del Rio précise que sept installations existantes d’une capacité installée de 415 kilowatts sont actuellement en fonctionnement, auxquelles s’ajouteront huit autres avant 2020, d’une capacité encore plus élevée. Elles seront situées en aval des barrages et livreront de l’énergie propre directement au réseau interconnecté du Système électrique national.

MODIFIER LA MATRICE ÉNERGÉTIQUE

Dans cette même perspective, les 28 espaces sélectionnés sur une superficie de 179 hectares dans la province pour l’installation de parcs photovoltaïques, devraient représenter une capacité installée potentielle de 105,9 mégawatts.

La matérialisation du projet, qui sera mis en œuvre de manière graduelle durant les prochaines années, selon le directeur des investissements de l’Entreprise d’électricité de Pinar del Rio, et devrait fournir une bonne partie de l’énergie consommée par la province.

« Aujourd’hui le pic de demande se situe autour de 154 mégawatts, de sorte que nous souhaitons satisfaire environ 70% des besoins de la province à l’aide de panneaux solaires photovoltaïques. »

Si en termes économiques cette technologie permet de réaliser des bénéfices énormes grâce aux économies de combustible, il ne faut pas oublier que l’énergie solaire est l’énergie renouvelable qui recueille le plus d’adhésion auprès des populations de par sa proximité, sa simplicité et son faible impact environnemental.

« Nous diminuerons considérablement la quantité de dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre rejetés dans l’atmosphère, le parc Pinar 220 A1 à lui seul permettant d’économiser plusieurs milliers de tonnes par an », indique Michel.

Après un peu plus d’un siècle de l’entrée en service de la centrale hydroélectrique Salto de Pilotos, qui a marqué les débuts de la production d’électricité sans avoir recours aux combustibles fossiles, la province semble être entrée de plain-pied dans l’ère des sources renouvelables d’énergie.

Non loin de la ville de Pinar del Rio, sur un côté de la route qui traverse Troncoso, le troisième parc photovoltaïque dont disposera la région est actuellement en construction, et il en est prévu six en tout.

Cette province confirme son engagement en faveur de l’environnement en développant la production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables, inépuisables et respectueuses de l’environnement.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s