Mijain Lopez, pour la troisième fois, champion olympique de lutte

Mijain Lopez-3 veces-campeonLa Havane, 19 août – Mijain Lopez a remporté ce lundi son troisième titre olympique de lutte gréco-romaine dans la division des 130 kilos. Une projection spectaculaire du gladiateur cubain sur le Turc, Riza Kayaalp, dans les premiers minutes de la lice pour la médaille d’or a suffit au géant d’ébène pour gagner sa troisième couronne olympique.

Il a remporté en effet une victoire écrasante sur son adversaire: 6 à 0. A noter. Aucun de ses rivaux ne lui a marqué un point à Rio.

Dans son premier combat, Mijain Lopez a réduit 3 à 0 celui qui avait disputé avec lui la médaille d’or aux JO de Londres, l’Estonien Heiki Nabi.

Appuyé sur une posture dressée, inamovible, il a exercé une pression sur son opposant qui l’a menée dans une position de quatre points pour exécuter un déséquilibre efficace.

Le géant cubain a suivi la même stratégie dans son second combat, cette fois-ci face au Suédois, Johan Magnus Euren, médaille de bronze à Londres 2012.

Implacable dans le travail au sol et avec une défense impénétrable, Mijain Lopez a marqué un 4 à 0 qui a confirmé sa pleine forme et son ambition : la médaille d’or. Il a en effet gagné son avant-dernier combat face au Russe Sergueï Semenov, 3 à 0, avec beaucoup de sang froid.

Mijain Lopez fait ainsi partie de la pléiade de sportifs cubains triple champions olympiques aux côtés des boxeurs Félix Savon et Teofilo Stevenson, de l’escrimeur Ramon Fonst, au début du 20e siècle et des 8 volleyeuses connues comme les Noires des Caraïbes dans les années 90.

Peu après sa victoire, Mijain Gonzalez déclarait à la presse:

«J’aimerais dire au peuple cubain que j’ai tenu ma promesse. Il y a Mijain pour longtemps. J’ai dit que je venais danser au Brésil et je l’ai fait. Je suis fier d’avoir pu égaler la marque de Teofilo Stevenson et de Félix Savon, deux grands du sport de la Cuba révolutionnaire. Ma stratégie a été d’être tout le temps à l’offensive et d’attendre une erreur de Kaayalp. Il a commis une erreur et j’en ai profité. Cela m’est arrivé à d’autres occasions.

Je me suis bien préparé pour me qualifier et non précisément pour décrocher une médaille. La plus grande récompense pour un athlète est de décrocher une médaille olympique et j’ai gagné l’or à trois reprises. Je fais cadeau de cette médaille à ma mère, à mon père et à toute ma famille. Je ressens une joie immense d’avoir remporté cette médaille pour mon pays, un pays qui fait de grands sacrifices pour que ses sportifs obtiennent de bons résultats. Je suis très content.» a souligné Mijain Lopez, peu après avoir remporté sa troisième médaille d’or olympique de lutte gréco-romaine dans la division des 130 kilos.

Source: RHC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s