La Fête du Feu à Santiago de Cuba, une révérence aux Caraïbes

La Fête du Feu à Santiago de Cuba, une révérence aux Caraïbes

La Fête du Feu à Santiago de Cuba, une révérence aux Caraïbes

Santiago de Cuba, 5 juillet – Quand l’été se profile dans la ville de Santiago de Cuba, beaucoup pensent aux attraits d’une ville caractérisée par son temps ensoleillé et son emplacement entre montagnes et belles plages.

D’autres, cependant, pendant la première semaine de juillet, du 3 au 9, concentrent toutes leurs pensées sur un événement qui, depuis la terre chaude, déplace la spiritualité de toute une région: le Festival des Caraïbes, une réunion estivale incontournable de la partie Est de Cuba.

Egalement connue comme la Fête du Feu, le festival est un événement international artistique, culturel et académique qui a lieu chaque année et auquel participent des visiteurs de diverses latitudes, y compris d’Europe, pour apprécier et perpétuer la valeur de la culture populaire et traditionnelle des Caraïbes.

Chaque numéro est consacré à un pays de la région, dont les traditions ont une place privilégiée dans l’événement, grâce à des panneaux, des conférences, des ateliers, des présentations artistiques et des échanges avec la communauté, qui s’approprie l’espace au-delà de son caractère international.

L’approche communautaire a été peut-être l’une des plus grandes contributions de cet événement, qui fait connaître les pratiques des hommes et des femmes communs, et les groupes traditionnels qui se tiennent à l’écart des grands circuits de promotion de l’art.

Une chanson, un battement de tambour ou un simple rituel en honneur aux divinités ancestrales sont des points de départ pour encourager le débat académique au plus haut niveau dans ces célébrations, qui ont légitimé les habitudes des gens humbles, réduits au silence après des siècles de la colonisation et d’hégémonie culturelle.

La Parade du Serpent, avec tout son cortège qui parcourt le centre-ville historique et l’Incendie du Diable, symbole de nettoyage du mal, sont quelques-unes des activités les plus importantes de cette réunion, ainsi que le Symposium international sur La Caraïbe qui nous unit.

L’édition 36 est dédiée à l’Equateur, un pays fait de mélanges qui a fait venir quelques uns de ses enfants, et qui rappel avec les habitants que Santiago, l’été, brûle non seulement par son soleil mais aussi par le festival du Feu, un festival qui fait justice à l’histoire parce qu’il est et sera de toute la Caraïbe.

Source: Cubarte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s