Cuba réduit l’usage de substances nuisibles pour la couche d’ozone

industria-contaminacionLa Havane, 18 juin – Conformément à ses engagements en tant que signataire du Protocole de Montréal, Cuba a supprimé complètement les chlorofluorocarbones (CFC) utilisés dans la réfrigération domestique et commerciale, ainsi que dans la fabrication des aérosols pharmaceutiques et industriels.

C’est ce qu’a indiqué le Dr en Sciences, Nelson Espinosa Pena, directeur du Bureau technique de l’ozone (OTOZ), à l’ouverture du Séminaire Atelier CONTAT 2016, qui se tient au siège de la Société de météorologie de Cuba (Sometcuba), sous les auspices du Centre d’Études sur la pollution et la Chimie atmosphérique de l’Institut de météorologie.

Parmi les contributions importantes du pays dans la réduction progressive des substances qui appauvrissent la couche d’ozone (SACO) apparaissent également l’élimination complète du bromure de méthyle dans la fumigation des entrepôts et dans les champs de tabac, de café, des plantes ornementales, des fleurs, des tomates et autres, la suppression du tétrachlorure de carbone dans les laboratoires, ainsi que les extincteurs d’incendies contenant des halons, sauf dans les avions.

Un effort aussi considérable, a déclaré le Dr Espinosa, implique la modernisation de nombreuses installations industrielles, avec l’introduction de technologies de pointe, sans substances qui appauvrissent la couche d’ozone, la fabrication de nouveaux produits répondant à cette caractéristique, la formation de milliers de techniciens et de mécaniciens dans la réfrigération, connaissant les bonnes pratiques et l’introduction dans le secteur agricole de méthodes biologiques alternatives de contrôle intégré des parasites.

Et de préciser qu’actuellement un calendrier accéléré est en cours d’exécution, visant à supprimer les hydrochlorofluorocarbones (HCFC) pour 2030, et d’atteindre d’ici 2015 une réduction de la consommation de 10%.

Comme l’a signalé la master en Sciences Natacha Figueredo Valdés, spécialiste de l’OTOZ, l’année dernière Cuba a démarré un programme d’élimination des substances appauvrissant la couche d’ozone, grâce à une usine moderne de technologie japonaise construite à cet effet dans la fabrique de ciment de Siguaney dans la province de Sancti Spiritus.

Ces actions situent Cuba dans le groupe réduit de pays disposant de leurs propres moyens pour mener à bien une tâche aussi complexe dans la région.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s