Cuba est libre de l’hépatite B chez des enfants et des adolescents

Grâce à l’administration d’un vaccin cubain, aucun cas d’hépatite B aiguë n’a été enregistré à Cuba en 2016 chez les enfants de moins de 15 ans. Photo: Jose M. Correa

Grâce à l’administration d’un vaccin cubain, aucun cas d’hépatite B aiguë n’a été enregistré à Cuba en 2016 chez les enfants de moins de 15 ans. Photo: Jose M. Correa

La Havane, 14 mai – Grâce à l’administration du vaccin cubain contre l’hépatite B aiguë, aucun cas de cette infection virale n’a été enregistré dans le pays chez les enfants âgés de moins de 5 ans depuis 1999, et ce résultat s’est étendu à partir de 2016 aux moins de 15 ans.

Cette nouvelle a été annoncée par le Dr Gustavo Sierra Gonzalez, directeur de politique scientifique du Groupe des industries biotechnologiques et pharmaceutiques BioCubaFarma, lors de la conférence inaugurale qu’il a prononcée à l’occasion de la rencontre internationale Les défis mondiaux de la propriété industrielle, organisée par l’Office cubain de la propriété intellectuelle (OCPI) et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), qui s’est déroulée à l’hôtel Memories Miramar de La Havane.

Selon le responsable, le groupe d’entreprises BioCubaFarma produit aujourd’hui dix des treize vaccins qui sont administrés dans le cadre du programme d’immunisation et ont permis d’éradiquer neuf maladies et d’en maintenir cinq autres sous contrôle avec des incidences très faibles.

Le Dr Sierra a signalé par ailleurs que vaccin contre le choléra mis au point conjointement par des spécialistes de l’Institut Finlay, du Centre national des recherches scientifiques et de l’Institut de médecine tropicale Pedro Kouri, est déjà dans une phase très avancée au niveau des tests cliniques, tandis que l’Heberprovac contre le cancer de prostate est actuellement au stade des tests 2 et montre des résultats au niveau de la sécurité et de l’efficacité.

Il a précisé qu’à l’échelle internationale, BioCubaFarma a bouclé l’année 2015 avec 2 438 brevets accordés, la plupart concernant le secteur de la biotechnologie et les équipements médicaux et les méthodes de diagnostic.

Concernant cet événement, la Dr Maria de los Angeles Sanchez Torres, directrice générale de l’OCPI, a souligné que cette institution mène une série d’actions visant à insérer la propriété industrielle comme un outil de gestion dans le schéma organisationnel des entités nationales, dans la stratégie d’importation de biens et de services, ainsi que dans le processus de transfert de technologie des principaux résultats exportables des centres de recherche et de production du pays.

M. John Sandage, vice-directeur général chargé du Secteur des brevets et de la technologie de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, a également figuré parmi les intervenants.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s