Le Président Obama effectuera une visite à Cuba

Josefina Vidal, directrice chargée des États-Unis au ministère des Relations extérieures, a déclaré que la visite du président étasunien constituera un pas de plus vers l’amélioration des liens entre Cuba et les États-Unis.

Josefina Vidal, directrice chargée des États-Unis au ministère des Relations extérieures, a déclaré que la visite du président étasunien constituera un pas de plus vers l’amélioration des liens entre Cuba et les États-Unis.

La Havane, 18 février – La directrice chargée des États-Unis au ministère des Relations extérieures, Josefina Vidal, a confirmé ce jeudi 18 février, en conférence de presse, la visite à Cuba du président étasunien, Barack Obama, les 21 et 22 mars. « Le président étasunien sera accueilli par le gouvernement cubain et son peuple avec l’hospitalité qui le caractérise », a déclaré Vidal.

« Ce sera l’occasion pour le président Obama d’apprécier la réalité cubaine et de poursuivre nos échanges sur les possibilités d’élargir le dialogue et la coopération bilatérale sur des questions d’intérêt commun aux deux pays », a déclaré la diplomate.

Josefina Vidal a également affirmé que cette visite sera une étape de plus vers l’amélioration des relations entre Cuba et les États-Unis.

Elle a également déclaré que pour parvenir à la normalisation des relations bilatérales, des questions clés en suspens devront être résolues, notamment la levée du blocus et la restitution à Cuba du territoire illégalement occupé par la Base navale de Guantanamo.

La visite d’Obama dans notre pays, a-t-elle ajouté, sera l’occasion de ratifier la volonté du gouvernement cubain d’avancer dans la construction d’une nouvelle relation, fondée sur le respect des principes et des objectifs de la Charte des Nations unies et des principes de la Proclamation de l’Amérique latine et des Caraïbes comme zone de paix, qui repose sur le respect des différences et sur les bénéfices mutuels découlant des liens historiques, culturels et familiaux qui ont uni les deux pays et les deux peuples.

Interrogée par Granma sur les déclarations du président Obama selon lesquelles il abordera à Cuba ses différences par rapport aux droits humains, Vidal a expliqué qu’en effet, les deux pays ont des conceptions différentes sur cette question, de même que sur d’autres sujets.

« Sur cette question, nous avons eu des échanges d’idées sur la base du respect, de l’égalité, de la réciprocité et sans intervention dans les affaires intérieures », a-t-elle dit.

Pour nous, dialoguer sur des sujets tels que celui-ci et sur d’autres, fait partie de l’effort que nous réalisons pour construire une nouvelle relation avec les États-Unis et aboutir à des opportunités et des avantages pour nos peuples.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s