Un mobilier cubain élégant et de qualité

mobiliario habanaLa Havane, 20 janvier – La marque Leo&Migue  est devenue une garantie pour le consommateur. Il n’y a pas de secret, elle fait la différence sur le marché du meuble cubain pour son élégance, son confort et sa solidité.

Il est évident que les meubles proposés aujourd’hui ont évolué par rapport aux débuts. Aujourd’hui, la marque a son cachet, un style minimaliste aux contours élégants et harmonieux. Dans une interview avec notre hebdomadaire dans son magasin d’exposition du quartier du Vedado, Leo (Leonides Castro) précise: « Un autre aspect nous distingue dans la confection du meuble : l’ergonomie.

« Nous recherchons le confort du consommateur. Nous refusons les meubles orthopédiques, droits, qui ne s’adaptent pas à la colonne vertébrale ». Le magasin ouvert  il y a un an, permet au consommateur d’apprécier le style Leo&Migue, car en plus d’une exposition permanente, ils ont plusieurs catalogues actualisés.

Pour ces artisans-artistes, le contact avec les clients est très important, comme par exemple lors des deux foires annuelles du Fonds cubain des biens culturels (FCBC) dont ils sont membres : en mai pour la Foire Art pour maman et en décembre pour la Foire internationale de l’artisanat (FIART). À ces occasions, « Leo&Migue  présente entre 8 et 10 modèles et styles différents », souligne Migue (Miguel Alfredo Rodriguez).

Ils sont connus, disent-ils car ils ont « une marque, un parcours, un style qui s’est imposé pour la qualité, la solidité et un engagement que nous avons pris pour concevoir et fabriquer des meubles d’excellence ».

Arrêtons-nous sur votre style …

« Quand nous fabriquons des meubles, nous essayons en même temps de parvenir à  une synergie, une similitude et une combinaison entre les différents mobiliers : salle à manger, chambre et salon. Nous faisons en sorte qu’il y ait un fil conducteur afin que lorsqu’une personne meuble sa maison ou un hôtel, ou autre, les éléments qui composent ce lieu aient une similitude. »

Leo et Migue ont une histoire semblable. Tous deux viennent de petits villages. Le premier est de Banes (province d’Holguin) et le second d’Esmeralda (Camagüey), les deux de l’est du pays. Très tôt, les deux familles se sont installées à La Havane.

Leo explique que dès 1980, il a constaté « qu’il avait des habiletés manuelles et il a commencé à travailler certaines matières en rapport avec l’artisanat, comme le bambou (chaises, sofas), la fibre (sacs) et la terre (assiettes, pots). Migue quant à lui se souvient qu’il avait ces mêmes intérêts dès son enfance. « Le même parcours de formation que Leo. Quand j’étais enfant, j’observais comment on fabriquait les sièges de motos et de voitures ».

Ils se sont rencontrés en 1995. « Leo fabriquait déjà des meubles, et nous nous sommes découverts des points communs, une sorte d’empathie. Ce qui nous intéressait le plus, c’était la création, fabriquer un bon produit et ce n’était pas tant du point de vue économique – qui est important – mais ce n’est pas l’objectif fondamental. Il existe d’autres valeurs comme l’amitié, l’éthique, ce qui est le plus beau dans la vie », raconte Migue. Lorsque les deux s’inscrivent au FCBC, le binôme devient officiel.

Vous êtes une marque à succès…

Nous avons atteint ces derniers temps une étape de développement importante et nous avons confiance dans l’avenir, nous pensons que le pays possède de grandes potentialités. La possibilité de nous fournir en matière première est meilleure, y compris d’importer des matériaux et cela nous place dans une très bonne position sur le marché  .

ÉTENDRE LE MARCHÉ

Parlons du marché et des prix…

Comme nous l’avons dit, nous nous sommes faits connaître dans les foires. C’est là que nous faisons notre publicité. Certains gardent nos cartes et lorsqu’ils ont un événement et de l’argent, ils viennent nous voir. La vente est personnalisée. Nous avons une vaste gamme de meubles, à différents prix, nous cherchons toujours à nous adapter à nos clients, selon leurs possibilités et nous sommes disposés à les écouter pour arriver à nous entendre. Nous avons des contrats importants avec des hôtels (Cohiba, Habana Libre et d’autres à Varadero), des entreprises, des institutions (l’ICAIC, le Ballet national, l’ICRT) et plusieurs ministères.

Avez-vous pensé à vous faire connaître à l’étranger ?

En effet. Nous pensons sérieusement à la possibilité d’exporter. Nous savons que nos meubles sont de grande qualité et peuvent faire concurrence sur le marché international. Nous avons visité plusieurs pays et nous pensons que la majorité des meubles qui s’y vendent ont une durée de vie d’un ou deux ans, alors que nous avons gardé la mentalité  qu’ils doivent durer entre 20 et 30 ans.

Quel bois utilisez-vous ?

Généralement le pin, la majagua (arbre de bois dur, très apprécié) et aussi du bois d’importation. Cuba a connu une forte déforestation avant la Révolution. Par exemple, à Santiago de Cuba, il existait une entreprise, la Babun, qui a dévasté pratiquement tous les bois de cette région et nous en payons encore les conséquences.

Les couleurs aussi vous identifient…

Il y a à peu près cinq ans que nous avons lancé sur le marché le blanc et le noir, pour les salons, les salles à manger et les chambres. Nous avons constaté que d’autres fabricants ont suivi la même ligne et nous avons décidé de nous différencier. Nous continuons le blanc et le noir mais en associant d’autres couleurs. Cela dépend du tissu qui est à la mode sur le marché. Les grandes entreprises lancent régulièrement des nouveaux tissus qui plaisent et nous ne pouvons pas rester en marge. Nous devons les incorporer.

À quoi travaillez-vous en ce moment  ?

Actuellement, nous travaillons différents types de tissu et de couleurs qui vont du violet au lilas et des couleurs pastel, toute une gamme. Aujourd’hui il n’existe pas de couleur déterminée pour les meubles sur le marché. Nous recommandons les couleurs claires pour les petits espaces.

Ces artisans-artistes ont un sceau particulier. Ils travaillent ensemble depuis plus de 20 ans et partagent le même procédé de création. « Nous avons un langage commun et nous nous complétons pour la fabrication du modèle du meuble. »

Leo&Migue, une marque qui représente un mobilier élégant, novateur, au style contemporain et d’excellente fabrication.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s