Les premiers installés à Mariel : Services logistiques S.A.

mapa puerto MarielLa Havane, 13 janvier – Le premier opérateur logistique de la zone de développement spécial de Mariel (ZDM), la société Servicios Logisticos Mariel S.A. (Services logistiques Mariel S.A.) propose des prestations diversifiés qui garantissent les processus d’investissements, selon des normes internationales élevées de qualité et de compétitivité.

Fondée avec un capital entièrement cubain, cette entreprise chargée des activités logistiques et immobilières est spécialisée dans le transport de colis lourds, légers et réfrigérés ; le chargement et le déchargement de cargaisons sèches ; le stockage de marchandises et la location de conteneurs secs et réfrigérés, entre autres services.

Annia Quintana, directrice générale de Services logistiques Mariel S.A., souligne également parmi les potentialités de l’entreprise la location d’équipements de levage, de manutention et l’unitarisation des cargaisons ; la location de locaux et d’espaces, ainsi que les services de restauration, de sécurité et de protection physique et technique.

Partant d’un principe clair, Annia Quintana affirme que les services logistiques complets mis à disposition des usagers établis dans la Zone de Mariel constituent un élément stratégique pour pouvoir mettre en place une politique efficace de captation des investissements. « La confiance des investisseurs sera d’autant plus grande que l’intégralité et la qualité des services seront importantes », a-t-elle précisé.

L’entreprise assure la fourniture de combustible maritime et d’eau industrielle, ainsi que la collecte et le traitement des déchets, aussi bien pour les compagnies de navigation qui utilisent le port de Mariel que pour les entreprises procédant au dragage dans la zone.

À noter également que Services logistiques Mariel S.A est appelée à devenir l’épine dorsale de la Zone des activités logistiques (ZAL), ce qui permettra de réduire les coûts d’exploitation et une plus grande efficacité pour les éventuels investisseurs dans la ZDM.

Les ZAL sont des espaces adjacents aux terminaux portuaires, qui facilitent l’ensemble du processus de traitement des cargaisons qui leur sont adressées. Ces zones comprennent l’extraction des conteneurs et la réorientation des chargements vers d’autres destinations.

puerto MarielDepuis six mois, selon Annia Quintana, la première étape d’aménagement de la ZAL est en cours, dans une aire où s’inscrit le principal développement de l’entreprise, qui jouit d’une position privilégiée du fait qu’elle est reliée directement au terminal à conteneurs de Mariel tout proche et à d’autres installations portuaires.

Avec pour objectif de répondre aux besoins logistiques des investisseurs, l’entreprise, qui est reliée à la route nationale par la voie principale d’accès, l’autoroute Nord-Sud, bénéficie d’un emplacement proche des autres zones de la ZDM.

Ainsi, en même temps que des conditions d’infrastructures et de personnel expérimenté, « on pourra apprécier les effets de synergie générés par les activités logistiques dans le traitement des colis et les flux des chargements qui résultent de l’activité commerciale, productive et de services dans la ZAL », explique la chef de Services logistiques Mariel S.A.

Si l’on examine les chiffres, signale la spécialiste, on note plus de 11 000 mètres carrés d’entrepôts, un parc pour plus de 8 000 conteneurs et un espace pour conteneurs réfrigérés.

Actuellement, ajoute-t-elle, une chambre froide de 5 000 mètres cubes est mise en fonctionnement et l’on prévoit d’achever la construction d’environ 4 550 mètres carrés de bureaux sur le premier Centre d’affaires de la ZDM.

Selon Annia Quintana, aujourd’hui, l’entreprise s’affirme comme un opérateur logistique, qui fournit non seulement des services isolés mais une chaîne complète qui permet de répondre aux demandes de n’importe quel client.

Afin de répondre à la demande des investisseurs, Services Logistiques Mariel S.A. tient compte des sous-traitants (ce se sont pas des usagers, mais ils complètent le processus d’investissement), lesquels, comme la Société des télécommunications de Cuba SA ou l’Union électrique de Cuba, ont besoin de multiples services.

« Pour 2016, il est prévu d’assouplir les démarches et de renforcer une vaste base de transport qui permettra de mieux structurer la chaîne logistique », explique la spécialiste.

Par ailleurs, la deuxième étape de la ZAL est en cours de construction, laquelle inclura le traitement de chargements à valeur ajoutée. Ainsi, une première transformation des produits pourra être effectuée, soit par l’étiquetage, l’emballage, le cerclage ou autres services.

Ce processus qui ajoute de la valeur aux marchandises, précise Annia Quintana, renforce l’importance des zones d’activités logistiques dans le monde car, au bout de compte, elles se révèlent très économiques.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s