Énergies propres et durables: un pari du présent pour l’avenir

energia renovables2La Havane, 11 décembre – Depuis plusieurs années, Cuba renforce l’exploitation d’énergies renouvelables afin d’obtenir des sources d’énergie propres et durables.

Depuis 2006, dans le cadre de la Révolution énergétique, le pays encourage la mise en œuvre de différents programmes visant à consolider un développement souverain dans la prospection, la connaissance, l’exploitation et l’usage des sources d’énergie, qu’elles soient conventionnelles ou non.

L’impact a été positif, car il a élevé l’efficience de l’électricité fournie aux usagers, il diminue les pertes dans la distribution et parvient à une meilleure intégration des micros systèmes dans l’approvisionnement des villes et des villages, y compris prévus en cas de catastrophes naturelles.

Dans le cadre de la mise à jour du modèle économique cubain, en juin 2014, le Conseil des ministres et l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire ont adopté une politique visant l’installation de 2 144 mégawatts, à travers 13 parcs éoliens, l’installation de parcs solaires photovoltaïques et 74 nouvelles petites centrales hydroélectriques (73 étaient déjà en service). À cela s’ajoutent l’énergie solaire thermique, la biomasse forestière et de déchets solides urbains et de résidus organiques produits par l’industrie et l’agriculture.

À l’heure actuelle, d’après la capacité installée, seulement 4 % de l’énergie est produite par l’Île, mais la production devrait atteindre 7 245 gigawatts annuels en 2030, ce qui entraînerait une réduction de 4 463 000 tonnes annuelles d’émission de CO2 dans l’atmosphère, et permettrait d’atténuer les dégâts provoqués par le changement climatique.

Par ailleurs, les moulins à vent du pays produisent environ 633 mégawatts, principalement pour le secteur de l’agriculture et de l’élevage.

Les bénéficiaires se disent satisfaits de disposer de cette alternative saine pour disposer d’eau, surtout en période d’intense sécheresse, tout en économisant du combustible et sans préjudice pour l’environnement.

Tout aussi satisfaits sont ceux qui ont profité des avantages de l’installation d’environ 650 panneaux solaires individuels (déconnectés du réseau national), presque 150 chauffe-eau et autres expériences associées au fonctionnement de chaudières pour la combustion de la bagasse, des fours pour la production de briques et de cuisinières efficientes alimentées par énergie solaire.

SOLEIL INFINI

Les systèmes photovoltaïques transforment la lumière solaire en énergie électrique lorsqu’une particule lumineuse avec énergie (photon) se transforme en énergie électromotrice (voltaïque).

Cuba est considérée comme un des pays bénéficiant du meilleur ensoleillement au monde. Son potentiel enregistré est d’environ 5 kilowatts/heure, sur une surface moyenne d’un mètre carré.

L’installation de parcs solaires sur le territoire national répond aux Orientations 247 et 285 de la politique économique et sociale du Parti et de la Révolution, adoptée lors du 6e Congrès du Parti. Il en existe actuellement situés dans les provinces de La Havane, Villa Clara, Cienfuegos, Camagüey, Santiago de Cuba, Guantanamo et la municipalité spéciale de l’Île de la Jeunesse.

L’ensemble de ces parcs a représenté jusqu’à la fin octobre de cette année, 23 459 700 Kw/h, ce qui représente une économie de 6 334 tonnes de combustibles fossiles, et une réduction de l’émission de plus de 18 767 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Les panneaux solaires utilisés sont assemblés dans la fabrique de composants électroniques de Pinar del Rio.

La République populaire de Chine a offert un parc photovoltaïque de 1 000 KW, situé près du parc d’exposition Expo Cuba, afin de réduire de plus de 50 % la consommation électrique de ce site ; diminuer les pertes électriques dans le circuit qui alimente le parc d’exposition et au jardin botanique voisin ; d’expérimenter à Cuba la technologie d’onduleurs de plus grande puissance (500 KW).

L’Union nationale électrique prévoit l’installation de 700 mégawatts en utilisant la technologie photovoltaïque, connectés au réseau national de génération d’energie. Les parcs seront installatés dans des zones proches des centres de consommation. Est également à l’étude l’utilisationdes toits des dépôts, ses entrepôts frigorifiques, des hangars et des ateliers pour l’installation de systèmes photovoltaïques indépendant du système électrique national.

Actuellement, des parcs photovoltaïques sont en construction à El Yarey, Granma ; Cita, Camagüey; La Sierpe Vieja, Sanctí Spiritus ; Palmira, Cienfuegos ;Troncoso, Pinar del Rio; l’Université de l’Île de la Jeunesse et  Santa Teresa à Guantanamo.

SCIENCE ET TECHNOLOGIE À LA CARTE

L’installation de chauffe-eau et de panneaux solaires, de moulins à vent, l’utilisation des résidus dans la production du biogaz pour la cuisson des aliments, en obtenant également des biofertilisants entre autres applications, doivent répondre aux besoins des communautées dans tout le pays.

Les recherches et les innovations technologiques constituent une priorité pour Cuba, et doivent reposer sur une stratégie intégrale, comprenant la modernisation et la diversification de leurs sources de financement étrangers, ainsi que les fonds du budget de l’État.

Ce programme exige un nombre croissant de femmes et d’hommes qualifiés pour faire face à ce projet ambitieux et représente de nouvelles sources d’emploi, de formation et de développement.

Actuellement, 27 projets scientifiques sont en cours et sont appelés à renforcer l’utilisation des énergies propres ; à relier les centres de recherche ; augmenter les connaissances sur le sujet et promouvoir l’introduciton de nouvelles technologies qui peuvent être mises en service immédiatement.

« La seule solution réelle et juste pour faire face au changement climatique doit provenir de la modification des patrons de production et de consommation, l’élimination du retard et de la pauvreté, et la promotion d’un ordre économique international plus juste et équitable », a affirmé le premier vice-président cubain Miguel Diaz-Canel à la Conférence sur le changement climatique COP21 qui s’est tenue à Paris récemment.

Pour cette raison, Cuba plaide pour un socialisme durable, avec la participation de tous ses citoyens tournés vers un horizon commun, l’énergie constituant le chapitre fondamental pour dynamiser l’économie.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s