Une nouvelle station sismologique à Santiago de Cuba

sismo-cubaLa Havane, 27 novembre – « La première des cinq stations sismologiques modernes qui sera raccordée prochainement au réseau national est prête à fonctionner dans la municipalité de Guama, dans la province de Santiago de Cuba », a annoncé Enrique Arango, directeur adjoint du Centre national pour la recherche sismologique (CENAIS).

Selon le spécialiste, le système d’exploitation moderne avec l’utilisation de l’énergie renouvelable transmettra les informations sur les mouvements telluriques en temps réel, ce qui donne de l’efficacité aux mesures mises en place face à ces phénomènes naturels imprévisibles.

Par ailleurs, la station de Boniato, dans la région de Santiago, de Pilon et Yarey dans la province de Granma, et celle d’Imias à Guantanamo sont en construction, ce qui contribuera à renforcer le système d’alerte précoce dans le sud-est de Cuba. Cette région cubaine est la plus active sismiquement, avec les enregistrements historiques de séismes de magnitude et d’intensité les plus élevés, compte tenu de sa proximité avec la Faille orientale, principale zone génératrice de tremblements de terre dans le pays, et a pour limite les plaques d’Amérique du Nord et des Caraïbes.

Cette action est issue du projet « Villes préparées et en alerte » mis en œuvre par la CENAIS, à travers le financement de l’Union européenne avec les Fonds de la Direction générale pour l’aide humanitaire et la protection civile-ECHO, et les partenaires CARE France (leader), OXFAM Belgique et Handicap International.

Alina Junco, représentante de CARE sur l’Île, a déclaré que le projet permettra jusqu’à octobre 2016, l’installation de 30 accéléromètres dans la ville de Santiago de Cuba et 10 à Guantanamo pour des mesures plus précises et immédiates des tremblements de terre, particulièrement les plus forts.

« Ce projet comprend la préparation technique pour réduire les vulnérabilités dans les bâtiments et la mise en place d’ateliers et d’interventions dans 42 communautés du territoire de Guantanamo et de Santiago de Cuba, y compris la formation spécialisée pour l’aide aux personnes handicapées », a-t-il indiqué.

Le collectif du CENAIS, hautement qualifié pour surveiller et faire des recherches sur l’activité sismique à Cuba, dispose d’un réseau de 13 stations à travers le pays, dont trois qui apportent via Internet des informations en temps réel aux réseaux mondiaux d’enregistrements des mouvements telluriques.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s