Holguín: Une exclusivité touristique sur la côte

guardalavacaHolguín, 20 novembre – Grâce au climat tropical, la nature cubaine est riche en espèces de la flore et de la faune et constitue un pilier du développement de l’industrie touristique.

Outre le climat, la beauté des plages et la richesse de notre histoire et de notre culture, l’accès des vacanciers à des sites uniques pour leur biodiversité représente un élément supplémentaire dans les efforts déployés par les autorités touristiques en matière de préservation de l’environnement.

C’est le cas, dans l’est de l’Île, du pôle touristique d’Holguin, notamment à Cayo Saetia, à l’entrée de la Baie de Nipe, qui recèle la plus importante réserve de chasse du pays, réputée pour la richesse et la diversité de ses espèces.

Plus de la moitié des 42 kilomètres carrés de cet îlot sont recouverts de forêt tropicale vierge qui constitue un site d’accueil et de reproduction privilégié pour de nombreuses espèces, dont le cerf à queue blanche, le zèbre et l’antilope.

La chasse est pratiquée dans la stricte observance des normes et des lois nationales et internationales afin d’éviter toute altération ou dégradation de l’environnement naturel.

Le groupe Gaviota, chargé de la gestion du site, offre aussi la possibilité d’effectuer des safaris dans des zones préservées de cette région sauvage d’une grande beauté naturelle à la végétation verdoyante.

Pour ce genre d’activité, les vacanciers disposent de transport, d’une protection spécialisée, de guides et de sentiers bien aménagés et balisés, qui peuvent également être utilisés pour les programmes d’observation d’oiseaux et de safari-photo conçus par Gaviota, qui permettent d’apprécier la richesse et la beauté des paysages.

Conçu comme un Parc naturel, Cayo Saetia, une région préservée de la main de l’homme, est un des espaces sauvages du pays qui ont conservé leur état originel.

Les visiteurs peuvent accéder aux points les plus divers de l’îlot à bord de véhicules spécialement équipés qui emprunteront des sentiers fréquentés par des sangliers, des buffles, des autruches, des paons, des zèbres, des tocororos

(l’oiseau national cubain qui porte les couleurs du drapeau), des jutias (Plagiodontia aedium) et des taureaux sauvages.

À ceci s’ajoutent les nombreuses variétés d’oiseaux qui y ont trouvé leur habitat de prédilection. Cayo Saetia constitue aussi un important lieu de repos pour les oiseaux migrateurs de passage à la recherche de températures et de conditions plus propices, à certaines époques de l’année.

Les amateurs de plongée pourront découvrir la barrière corallienne qui borde le cayo, la même qui se trouve sur la côte nord de la province de Holguin.

Les eaux transparentes, le sable fin et une côte où prédominent des formations rocheuses brunâtres offrent un attrait singulier, avec ses diverses nuances de couleurs sur les 12 plages de l’îlot.

L’infrastructure touristique de l’îlot est composé de 12 chambres climatisées, télévision, restaurant spécialisé en viandes exotiques et cuisine cubaine qui propose une grande variété de plats à base gibier, de poisson et de fruits de mer du Cayo.

Source: Ahora

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s