50e Anniversaire de l’Hopital Lénine: La santé pour toujours

Mise en marche en novembre dernier, la caméra-gamma a été utilisée dans le diagnostic de plus d’une centaine de maladies cancéreuses.

Mise en marche en novembre dernier, la caméra-gamma a été utilisée dans le diagnostic de plus d’une centaine de maladies cancéreuses.

Holguín, 18 septembre – 50 ans après sa fondation, l’hôpital Vladimir Ilich Lenine continue d’apporter des contributions scientifiques qui confirment le potentiel du système de Santé publique cubain, capable de garantir contre vents et marées le dynamisme de la prise en charge médicale de patients de tout type.

Au mois d’octobre dernier, après une césarienne d’urgence, ont vu le jour Martha de la Caridad et Yordan Jesus, des jumeaux conçus par fécondation in vitro, une méthode pratiquée par les spécialistes du Centre territorial de procréation assistée de l’établissement.

Les mérites cette fois sont revenus à l’équipe dirigée par le Dr Eloy Verdecia, qui s’est occupé des parents et a détecté la grossesse de la mère en mars dernier, mois à partir duquel il a assuré son suivi jusqu’à l’accouchement.

L’accouchement de Maryelis Gondres Mora est l’un des nombreux autres moments importants de l’institution, comme celui du 24 décembre 1973, où l’hôpital a été le théâtre d’un moment crucial de l’histoire de la médecine latino-américaine, quand le docteur Rafael Vazquez Hernandez, à la tête d’une équipe multidisciplinaire, a réussi avec succès la séparation de deux sœurs siamoises.

Le prestige des médecins du Lénine se renforce dans plusieurs pays du monde. Le 21 avril 2013, le docteur Osmel Garcia Hernandez a réalisé, avec des médecins angolais, la première séparation d’enfants siamois dans ce pays.

NON AU CONFORMISME

Les événements décrits seraient suffisants pour stimuler la fierté professionnelle de tout établissement médical. Cependant, cette équipe est habituée à atteindre des objectifs pour se lancer immédiatement dans de nouveaux défis.

« C’est grâce à cette conscience professionnelle que nous pouvons déclarer aujourd’hui que tout au long de ce cinq décennies, l’équipe médicale a accumulé plus de 11 millions de consultations au Services d’urgence et dépassé les 9 millions de consultations externes. Par ailleurs, elle a effectué plus de 2,3 millions d’opérations chirurgicales », signale le Dr Julio Yamel Verdecia Reyes, directeur général de l’établissement.

« Dans ce centre plus de 7 000 accouchements ont été effectués en un an, ce qui fait de notre établissement la maternité la plus complexe de notre pays, bien que nous maintenions un indice de mortalité infantile très favorable. L’année dernière, nous avons enregistré un taux de 2,7 décès pour mille enfants nés vivants et cette année, nous sommes autour des 1,6 », poursuit-il.

Les progrès technologiques n’ont pas été négligés. « L’hôpital est doté d’un équipement de pointe dans le Centre de procréation assistée qui prête également ses services à Camagüey et à Guantanamo. Quant au Centre oncologique, également à caractère régional, la situation est identique : récemment une gamma-caméra moderne a été installée pour faciliter les diagnostics, ainsi qu’un équipement de radiothérapie pour combattre les maladies cancéreuses », ajoute-t-il.

Depuis l’année 2013, cet hôpital fait l’objet de travaux de restauration. Parmi les plus récents : un incinérateur écologique avec double chambre de combustion, la réparation d’une partie du système électrique et l’imperméabilisation de 3 000 mètres carrés de la toiture.

À la fin du mois de décembre, les travaux seront achevés dans les salles du Deuxième B et du service de médecine interne, de même que la blanchisserie et la cuisine-salle à manger.

« Pour 2016, il est prévu des travaux à hauteur de 3,8 millions de pesos, ainsi que 1,2 million de pesos pour les réparations et la maintenance. Il existe un Plan directeur concernant les réparations et la construction d’ici 2020, qui vise à donner à l’hôpital des conditions proches d’un hôtel, afin de garantir le confort des patients, des parents, des 400 médecins, du nombre important d’infirmiers, ainsi que l’ensemble des membres du personnel ».

Ce qui a été fait et ce qui reste à faire est suivi de près par les principales autorités politiques et du gouvernement de la province. Cela se manifeste dans les contrôles systématiques effectués, où il est souligné que les travaux doivent être livrés avec la qualité que mérite les habitants d’Holguin.

Source: Granma International

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s